D’autres funérailles virtuelles seront célébrées

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
L’instauration, samedi dernier, d’une exposition et de funérailles virtuelles à la Résidence funéraire du Saguenay de Jonquière, a répondu aux attentes de la famille et de certains proches de Mme Corinne Imbeault, 92 ans, qui ne pouvaient se déplacer en raison du confinement lié à la pandémie de COVID-19.

Selon les données fournies par Brigitte Deschênes, directrice de la résidence funéraire, un total de 647 personnes ont pu assister virtuellement à l’exposition ou aux funérailles de la défunte, dont environ 500 en direct sur le Web tandis que 124 autres les ont visionnées en rediffusion.

Le mouvement pourrait faire boule de neige puisque d’autres familles ont accepté l’organisation de telles expositions et funérailles virtuelles.

Mme Deschênes estime que l’initiative a répondu à un besoin réel en cette période de confinement. « Demain (jeudi), nous aurons deux funérailles sur le Web et ça suscite de l’intérêt puisqu’un collègue ailleurs au Québec regarde la possibilité de l’instaurer », affirme-t-elle.

Mme Deschênes affirme que l’exposition et les funérailles virtuelles ne remplaceront jamais les besoins de réconfort humain en chair et en os de vraies personnes, mais que dans les circonstances, le tout répond à un besoin.

« Il faut avancer sur la pointe des pieds et tenir compte du monde qui souffre », mentionne-t-elle.

participation surprenante

Invitée à témoigner de l’expérience vécue, Diane Giguère, la fille de Mme Imbeault, a été surprise du volume de participants virtuels aux funérailles. « Dans les circonstances, ç’a été un bon compromis. Je croyais que ça allait rester dans la famille. Ce fut au-delà de la famille. Des amis à maman où elle demeurait en résidence ont pu la voir. Ça faisait 12 ans qu’elle demeurait dans la même résidence. »

Parmi les avantages, Mme Giguère a mentionné qu’un de ses frères demeurant en Ontario a pu voir sa dépouille une dernière fois, malgré les restrictions de déplacement imposées pour des raisons sanitaires.