Dany Morin a été député de Chicoutimi-Le Fjord pour le Nouveau Parti démocratique de 2011 à 2015.

Dany Morin sonde le terrain

L’ancien député du Nouveau Parti démocratique (NPD) de Chicoutimi-Le Fjord, Dany Morin, tâte le pouls et pourrait se présenter de nouveau à la prochaine élection partielle, lui qui avait été battu par le député libéral démissionnaire Denis Lemieux en 2015.

L’ancien député fait cette démarche à l’aide d’un message publié sur sa page Facebook, renommée Monsieur Fulgence depuis qu’il a quitté la politique à la suite de sa défaite électorale.

«La question que j’ai pour vous : est-ce que vous voudriez que je me représente à ces élections partielles dans Chicoutimi–Le Fjord pour continuer le travail que j’ai fait de 2011 à 2015, c’est-à-dire le travail de proximité avec les gens d’ici de même que défendre notre région, nos valeurs et nos enjeux prioritaires à Ottawa? J’invite tous les points de vue dans la conversation, peu importe si vous avez voté pour moi ou non en 2011 et 2015», a-t-il écrit.

Appuis

Quelques dizaines d’internautes ont exprimé leur opinion, la plupart étant des appuis pour une candidature. Il faut évidemment tenir compte que le message est principalement vu par des amis Facebook, ayant pu devenir des adeptes de la page au moment où il était en politique.

En 2015, Denis Lemieux l’avait emporté de façon serrée en récoltant 31,1% des voix, contre 29,6% pour Dany Morin. 

Ce dernier avait d’abord été élu en 2011 quand la vague orange avait frappé le Québec alors que le NPD était dirigé par Jack Layton.

Dany Morin a refusé d’accorder une entrevue se disant «en mode écoute» pour l’instant.