Il y a deux turbines de ce genre qui vont produire les 18,3 mégawatts de la centrale.

Dans l'antre de la 11e chute

Dans quelques mois, la centrale de la 11e chute de Girardville va commencer la production de 18,3 mégawatts d'électricité. Une visite des installations a permis de constater l'avancement des travaux.
Une trentaine de travailleurs s'affairent dans le canal de fuite et d'amenée pour réaliser de l'excavation et quelques travaux électromécaniques au coeur de la centrale. « C'est un peu plus de 80 % des travaux qui sont exécutés. Le gros des travaux est fait. Dans la centrale, presque tout est en place. Les turbines sont installées, il reste à fixer les alternateurs et d'autres équipements », explique le chargé de projet Marc Morin.
Le chantier a énormément changé au cours de la dernière année. Il est possible de voir l'ampleur du projet et la profondeur de plusieurs dizaines de mètres de la centrale. En son centre, deux grosses turbines de plus de trois mètres de diamètre. Quelques ouvriers soudaient des pièces dans l'imposante galerie. En effet, la centrale est conçue de sorte qu'un pont roulant soit en mesure de soulever des immenses pièces de la turbine pour un remplacement ou des travaux de maintenance.
En aval dans le canal de fuite, une équipe réalise de l'excavation avant de procéder à du dynamitage. Pour rendre les travaux possibles, le bras est de la rivière Mistassini a été asséché en détournant complètement la rivière dans le bras ouest.
Les travaux vont tellement bien qu'une mise en service pourrait se faire à l'automne. D'ailleurs, des tests seront effectués en octobre. Par contre, la société Énergie Hydroélectrique Mistassini (EHM) doit attendre Hydro-Québec pour réaliser le raccordement électrique à la centrale. La date d'engagement est un raccordement au plus tard le 1er décembre. De plus, un retard dans la livraison des alternateurs cause certains délais. La grève dans la fonction publique a retardé la livraison de permis pour le transport du port d'Halifax jusqu'à la centrale.
La mise en service de la minicentrale devrait se faire à l'automne.
Marc Morin indique que les entreprises de la région ont profité grandement des travaux de construction de la minicentrale de 72 M $.
Retombées régionales
Les travaux de la minicentrale sont évalués à 72 M $. « Nous avons 68M $ d'engagés et 56 M $ ont été dépensés au 31 mai. À part le contrat de 18M $ au turbinier, tous les autres ont été accordés à des entreprises de la région. C'est plus que pour la centrale de Val-Jalbert. Nous avons séparé les contrats afin que ce soit plus facile aux entrepreneurs locaux de soumissionner. Par exemple, les vannes ont été fabriquées par Lar Machinerie. Actuellement, il y a eu 190 000 heures travaillées sur le chantier, il en reste environ 4000. Le nombre de travailleurs oscille entre 30 et 50 selon la nature des travaux à faire », a signalé Marc Morin.
Pour les mois qui restent, un petit barrage sera installé dans le bras ouest. Des travaux d'enfouissement de fils électriques sont également au programme.
Des passerelles ont été aménagées afin de développer un parc écotouristique.
À la marche jusqu'à la centrale
L'île située entre les deux bras de la rivière Mistassini va être aménagée en parc écotouristique et il sera possible aux visiteurs de se rendre jusqu'à la centrale.
Dans son contrat, Énergie Hydroélectrique Mistassini (EHM) s'est entendu avec la MRC Maria-Chapdelaine pour réaliser des travaux d'aménagements sur cette île de près d'un kilomètre de long.
Déjà, trois passerelles ont été aménagées dont une imposante de plus de 100 mètres de long qui permet d'avoir une vue magnifique sur la rivière. 
Il s'agit d'un ajout important à ce projet de minicentrale qui rend accessible un beau coin de pays. 
Il sera facile aux gens d'y avoir accès par la localité de Girardville. Un stationnement y sera aménagé et les gens se rendront à pied sur le site. Des travaux seront réalisés pour aménager des sentiers et des débarcadères pour les canoteurs. Il sera même possible d'y camper.
Ce parc s'intégra à l'offre du Parc des grandes rivières. L'organisme aura par la suite la responsabilité de l'entretenir et de l'animer le cas échéant.
Par ailleurs, Énergie Hydroélectrique Mistassini a payé pour la construction d'une passerelle dans le secteur du cran serré afin de contribuer au projet de lien intégrateur, ce sentier de motoneige et de quad qui relie l'ensemble du territoire de la MRC Maria-Chapdelaine.