Danielle Tremblay est nommée commissaire à la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse.

Danielle Tremblay nommée à la commission spéciale pour la jeunesse

L’ancienne directrice de la protection de la jeunesse au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Danielle Tremblay, a été nommée lundi à la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, créée après la mort tragique d’une fillette de sept ans en Estrie. Elle y occupera le poste de commissaire.

Danielle Tremblay était sortie de sa réserve en mai dernier, dans la foulée du décès de la jeune fille de Granby, et avait publiée une lettre ouverte dans les pages du journal Le Quotidien dénonçant les coupes qui avaient eu lieu dans les centres jeunesses en 2015. Elle y décriait les ratés du système, de plus en plus axé sur la performance et les impératifs de gestion, au détriment de la qualité des services offerts dans les centres jeunesse. Elle y demandait aussi des investissements majeurs dans les services sociaux.

Le premier ministre François Legault avait promis la création de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse quelques jours après la mort de la jeune fille de Granby. Lundi, il a annoncé la composition de cette commission, qui est formée de quatre autres personnes issues du domaine de la santé et des services sociaux. La présidente de la commission est l’ancienne directrice de la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), Régine Laurent.

Jointe par courriel, Danielle Tremblay a préféré ne pas commenter la nouvelle, nous référant à la directrice des communications de l’organisme.

Autre nomination

Par ailleurs, une autre personne du Saguenay-Lac-Saint-Jean a obtenu un poste offert par le secrétariat aux emplois supérieurs. Le docteur Mauril Gaudreault fait maintenant partie du conseil d’administration de la Régie de l’assurance maladie du Québec.