La capitainerie située aux abords du quai de la Dam-en-Terre sera inaugurée au printemps.
La capitainerie située aux abords du quai de la Dam-en-Terre sera inaugurée au printemps.

Dam-en-Terre: la nouvelle capitainerie bientôt inaugurée

Katherine Boulianne
Katherine Boulianne
Le Quotidien
La capitainerie du Centre de villégiature Dam-en-Terre sera enfin prête à recevoir le public au printemps 2021. Le site, de propriété municipale, a été l’objet d’importants travaux dans les dernières années afin de moderniser ses installations.

Après la marina, qui a subi un agrandissement en 2019, la capitainerie du site a également eu droit à une mise à jour majeure dans les derniers mois. La construction du nouveau bâtiment s’est d’ailleurs achevée au cours de l’automne.

Lors de la séance publique du conseil, le président de la Dam-en-Terre et conseiller municipal, François Carrier, a confirmé que l’endroit pourra bientôt être inauguré. «Nous avons eu un petit ralentissement en raison de la COVID et nous n’avons pas pu faire d’ouverture officielle encore, mais ce sera fait au printemps.»

Les nouveaux aménagements incluent un espace locatif pour certains organismes, dont le Club nautique d’Alma qui y basera ses opérations à compter de juin 2021. De plus, M. Carrier précise qu’une portion du bâtiment bénéficiera à la population. «Un pourcentage de la capitainerie sera adressé aux citoyens et aux gens qui seront en voyage ici pour faire du vélo ou de la randonnée. Il y aura des services comme des salles de bains et une aire de repos.»

Un nouveau dirigeant a de plus été nommé à titre de directeur général. Mathieu Brassard assumera désormais ces fonctions.

La Dam-en-Terre avait entrepris l’imposant chantier de la capitainerie à la fin de 2019, avec des travaux de rénovation estimés à un peu plus 2,1 millions de dollars. La construction devait à l’origine se terminer au printemps 2020.

De l’aide pour les OBNL

Deux organismes à but non lucratif ont également reçu l’appui de la municipalité lors de la séance publique du conseil, lundi. Une aide financière exceptionnelle de 6000 $ a d’abord été votée en faveur de la Marmite Fumante, qui sera cette année privée de la tenue de sa principale activité de financement, soit la Guignolée des médias.

Au moment de l’attribution de la subvention, Marc Asselin a tenu à souligner l’apport du comptoir d’aide alimentaire dans le milieu. «Antérieurement, le montant était un peu moins élevé, mais je crois qu’il est nécessaire d’ajouter du soutien à un organisme qui est aussi bon pour notre population.»

La municipalité a également accordé une aide financière de 10 000 $ au Centre de Femmes aux Quatre-Temps. Cette subvention viendra soutenir l’organisme de service d’aide aux femmes victimes de violence, qui procédera bientôt à des travaux d’agrandissement majeurs, évalués à 150 000 $.