Cynthia Tardif: une possible adversaire pour Marc Maltais

Cynthia Tardif, ancienne directrice du bureau de circonscription d’Alexandre Cloutier, songe à briguer l’investiture du Parti québécois dans Lac-Saint-Jean, en vue des élections provinciales d’octobre prochain.

Mme Tardif, qui a travaillé avec le député de 2007 à 2014, a été sollicitée par plusieurs personnes depuis qu’Alexandre Cloutier a annoncé, à la mi-janvier, qu’il ne solliciterait pas un nouveau mandat.

Celle qui connaît bien le milieu politique n’avait jamais pensé auparavant à briguer les suffrages. « J’ai été flattée, je ne m’attendais pas à ça. [...] C’est vraiment l’intérêt des gens qui m’a amenée à y penser », a-t-elle souligné, lors d’un entretien téléphonique avec Le Quotidien, dimanche.

Elle compte livrer le fruit de sa réflexion au courant des prochaines semaines. « J’y réfléchis encore, car je sais ce que c’est. J’ai fait quatre élections et une investiture avec Alexandre, et j’ai vécu des élections auparavant avec le Bloc québécois », a indiqué celle qui partage la vie de Sébastien Gagnon, ancien député du Bloc québécois de Jonquière-Alma, de 2002 à 2006.

Afin d’alimenter sa réflexion, Cynthia Tardif a débuté des rencontres avec différents intervenants de la circonscription dans le but de connaître leurs besoins.

Cynthia Tardif occupe actuellement le poste de directrice de l’Association des ressources alternatives et communautaires en santé mentale du Saguenay. Avant de travailler aux côtés d’Alexandre Cloutier, elle a œuvré comme agente de développement au Centre local de développement de Lac-Saint-Jean-Est.

Jusqu’à maintenant, le syndicaliste Marc Maltais a annoncé sa décision de briguer l’investiture du Parti québécois dans Lac-Saint-Jean. Il a été le candidat du Bloc québécois lors de l’élection partielle fédérale dans Lac-Saint-Jean.