Le Verger Marie-Soleil est certifié biologique. La famille composée de Claudette Bonneau, Marie-Pascale Beaudoin et Laurelou Thibeault offre une limonade à la rhubarbe et aux petits-fruits. Jacques Beaudoin était absent.

Cueille ton lac mise sur l’autocueillette

Les Jeannois et touristes qui visiteront la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean auront l’occasion, au cours des prochains mois, de découvrir la ville de Roberval sous un autre angle grâce à l’autocueillette. Le regroupement Cueille ton lac permettra de découvrir le fruit des efforts de quatre producteurs robervalois.

L’initiative créée en partenariat avec le CLD Domaine-du-Roy et la Ville de Roberval, ainsi qu’avec l’appui de deux stagiaires en techniques de tourisme du Cégep de Saint-Félicien, comprend un calendrier des autocueillettes, une image commune et une page Facebook. De plus, le regroupement permettra la vente des produits des quatre producteurs, pendant la saison estivale, au centre-ville de Roberval grâce au Jardin des Ursulines.

« L’agrotourisme fait partie de l’image de la MRC. L’agrotourisme, c’est une façon de voir le savoir-faire des individus derrière les produits. Tout le secteur agroalimentaire en est valorisé. On accueille favorablement le projet », a mentionné le conseiller senior agroalimentaire, Gervais Laprise.

Le regroupement Cueille ton lac permet de faire rayonner le travail des producteurs des Saveurs du Verger, de la Ferme Maraîcher du 1er Rang, du Vignoble la Bonté DiVigne et du Verger Marie-Soleil.

Le regroupement Cueille ton lac a été dévoilé, mardi, au Verger Marie-Soleil. L’initiative permettra de faire découvrir l’autocueillette chez quatre producteurs de Roberval, soit Line Gagnon des Saveurs du Verger, Mathieu Parent de la Ferme Maraîcher du 1er Rang, Marie-Pascale Beaudoin du Verger Marie-Soleil et Bernard Gagné du Vignoble la Bonté DiVigne.

Le copropriétaire de la Ferme le maraîcher du 1er Rang, Mathieu Parent, voit l’initiative jeannoise d’un bon œil. « Cueille ton lac arrive à point. L’agrotourisme, c’est notre vision de l’entreprise. On voulait le développer. L’agrotourisme, c’est bien plus que l’autocueillette. C’est des interprétations à la ferme et des parcours informatifs. Cueille ton lac, c’est un moteur pour nous », a mentionné celui qui a fait l’acquisition de la ferme André Lévesque, au cours de la dernière année, en compagnie de Daphné Tremblay.

« C’est quatre beaux producteurs qui sont regroupés sur Cueille ton lac dans une image commune. L’autocueillette fait partie, comme les visites à la ferme, à la fromagerie et à la brasserie, d’une offre d’agrotourisme. On se concentre avec eux sur l’autocueillette. Dans la stratégie de développement du territoire au niveau touristique, on axe sur l’accès au lac Saint-Jean. On pense à y aller en kayak ou en bateau. Mais on y a également accès à travers les panoramas dans les vergers et dans les entreprises. C’est aussi un accès aux produits et aux gens d’ici », a témoigné le conseiller en développement touristique au CLD Domaine-du-Roy, Alexandre Danieli.

M. Danieli ne s’en cache pas, il s’agit du point de départ d’une initiative qui pourra prendre de l’expansion grâce à l’addition d’autres producteurs.

Concours

L’initiative prend déjà son envol alors que des cadres photos seront placés sur les terrains des partenaires de Cueille ton lac. Le concours « Complètement dans l’champs » y est d’ailleurs rattaché.

« On invite les gens à se prendre en photo, à aller sur le terrain, à rencontrer nos producteurs, à cueillir et à manger local », conclut M. Danieli. Les participants pourraient remporter un passeport d’autocueillette pour l’année prochaine.