Le directeur des communications chez Desjardins Saguenay, Patrice Vachon, Jacob Bellemare et Philippe Gaudreault, bénéficiaires du programme Créavenir, Alain Gagnon, de la SADC du Haut-Saguenay, Claudia Fortin, de Promotion Saguenay, Daniel Ménard, de Desjardins Entreprises Saguenay, et Peggy Lemieux, de la MRC du Fjord-du-Saguenay, étaient heureux de dévoiler le nouveau programme Créavenir Saguenay.

Créavenir Saguenay: une aide taillée sur mesure

On dit qu’il faut toujours commencer quelque part. Mais il est bien difficile de se lancer lorsqu’on n’a pas les moyens financiers pour le faire. Et c’est souvent le cas pour les jeunes entrepreneurs qui, malgré une bonne idée, n’ont pas les fonds nécessaires pour la concrétiser. C’est d’ailleurs pour aider cette génération que Desjardins, en partenariat avec Promotion Saguenay, la MRC du Fjord-du-Saguenay et les SADC, lance le programme Créavenir Saguenay.

Créavenir s’adresse aux entrepreneurs âgés de 18 à 35 ans qui sont en démarrage d’entreprise. Le problème le plus rencontré par ces jeunes, c’est évidemment l’accès au crédit traditionnel. Les institutions financières ne sont pas toujours à l’aise de prêter des sommes d’argent aux gens qui se lancent en affaires et qui n’ont pas encore d’expérience ni de passé d’entrepreneur.

« Il faut bien qu’ils commencent quelque part, mais ce n’est vraiment pas évident », explique le directeur général du centre Desjardins Entreprises Saguenay, Daniel Ménard.

Créavenir est donc taillé sur mesure pour eux. Au cours des trois prochaines années, le programme prévoit l’octroi d’aides financières totalisant 450 000 $, ce qui permettra le démarrage d’environ 30 jeunes entreprises. À cette somme versée par Desjardins, Promotion Saguenay y ajoute 50 000 $ par année sur trois ans, ce qui permettra d’augmenter le montant de la subvention offerte aux entrepreneurs associés à l’Inkub Desjardins.

Les « récipiendaires » auront donc droit à une marge de crédit pouvant atteindre 15 000 $ et offerte au taux préférentiel de 0,5 % pour une période de cinq ans. À certaines conditions s’ajoutera une subvention, donc non remboursable, pouvant atteindre 5000 $.

Le directeur général du centre Desjardins Entreprises Saguenay, Daniel Ménard (au centre), a remis un chèque de 2500$ non remboursable à Jacob Bellemare et Philippe Gaudreault, propriétaire du magasin Jack&Phil Musique.

Jacob Bellemare et Philippe Gaudreault, qui ouvriront sous peu leur boutique de musique Jack & Phil Musique, au Carré Davis d’Arvida, sont les premiers entrepreneurs à bénéficier du programme Créavenir Saguenay.

« Je dirais que sans ça, on n’aurait pas eu accès à une telle somme d’argent ailleurs. Nous avons 23 ans, donc c’est un peu plus difficile d’avoir du crédit traditionnel, voire même impossible. Présentement, nous sommes en démarrage, nous n’avons pas encore fait de ventes et nous sommes en mode dépenses. Si nous voyons des opportunités et qu’on n’a pas d’argent, c’est pas mal plus difficile de prendre des risques. Là, on a un petit coussin et ça fait du bien », a affirmé Philippe Gaudreault.

« Ça nous permet aussi d’avoir du soutien et des conseils. D’être suivis et encadrés », ajoute son collègue Jacob Bellemare. Leur boutique, spécialisée dans la vente d’instruments de musique, ouvrira ses portes le 8 novembre prochain.

Pour soumettre sa candidature à Créavenir, les jeunes entrepreneurs doivent initialement entrer en contact avec Promotion Saguenay, la MRC du Fjord-du-Saguenay ou les SADC du Fjord et du Haut-Saguenay. Ces partenaires aideront le demandeur à monter leur plan d’affaires et financier, afin de le présenter à Desjardins.

Créavenir, qui est offert dans d’autres succursales de Desjardins dans certaines régions du Québec depuis quelques années, a rencontré un beau succès. Il est donc fort possible que le programme soit reconduit, dans trois ans.

Pour plus de détails, visitez le www.desjardins.com/creavenir.