Une résidence pour aînés d’Hébertville manque de personnel
Une résidence pour aînés d’Hébertville manque de personnel

Une résidence pour aînés d’Hébertville à court de personnel

Katherine Boulianne
Katherine Boulianne
Le Quotidien
Une résidence privée pour aînés aux prises avec une éclosion de COVID-19 doit maintenant composer aussi avec un manque cruel de personnel. Le Pavillon Le Pionnier d’Hébertville a dû demander l’aide du CIUSSS afin d’arriver à combler ses quarts de travail vendredi.

Selon les informations obtenues par Le Progrès, c’est le Service à domicile (SAD) du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui a été appelé à se rendre à l’établissement de 31 places, puisqu’aucun employé régulier ne s’est présenté dans la journée. L’équipe du SAD a également été requise par la résidence pour la journée de samedi, afin d’assurer les soins aux patients.

Le Pavillon Le Pionnier aurait d’abord fait appel à des agences externes pour combler ses quarts de travail, mais celles-ci auraient déserté par la suite.

Les raisons expliquant cette absence marquée de personnel restent toutefois à confirmer. Le Progrès a tenté de joindre la direction de l’établissement pour obtenir des explications à plusieurs reprises, mais sans succès.

Les dernières données de la Santé publique faisaient état d’au moins sept cas de COVID-19 parmi les résidents.