Julie Riverin a décidé de lancer un groupe Facebook pour aider les personnes âgées et les personnes vulnérables.

Un appel à l’entraide pour les aînés isolés

Dans le but d’aider les aînés qui n’ont pas nécessairement des proches pour faire leurs commissions essentielles ou qui vivent de grands moments de solitude, Julie Riverin lance un appel à l’entraide, via une page Facebook créée il y a quelques jours. Le groupe Entraide pandémie Saguenay invite à la mobilisation, tout en respectant les consignes de la santé publique.

Le groupe, formé par l’adjointe administrative d’un syndicat qui fait du télétravail depuis le début de la crise, a deux missions, soit regrouper des aînés ou des personnes vulnérables qui ont besoin d’aide et d’autres personnes qui seraient prêtes à donner un coup de main.

« Il y a beaucoup de personnes seules. Elles ont besoin de la communauté pour leur venir en aide. Certaines personnes ne peuvent pas respecter leur quarantaine, faute de proches pouvant les aider, et c’est à nous, la société, à nous mobiliser pour leur venir en aide. On doit se rappeler que chaque petit geste pouvant éviter une contamination potentielle fera la différence », a expliqué Julie Riverin, lors d’un échange accordé au Quotidien.

Les aînés qui n’ont pas de proches pour faire leurs commissions peuvent donc s’inscrire sur la page Facebook et ainsi recevoir de l’aide. Les personnes qui souhaitent venir en aide à une personne âgée ou à une personne vulnérable sont également invitées à s’y inscrire. Des groupes pourront alors être formés.

« Le but est qu’il y ait le plus de monde possible dans le groupe, justement pour combler les besoins », a affirmé Mme Riverin.

Des mesures de précaution, dont l’absence de contact direct entre les individus et le remboursement des courses par virement Interac, sont exigées.

Les gens qui désirent donner un coup de main à une personne âgée sont également invités à coordonner leurs propres achats avec ceux de la personne aidée, afin de limiter les sorties.