L’amende pour uriner à l’extérieur peut aller de 100 $ à plus de 400$ dans certaines villes du Québec.
L’amende pour uriner à l’extérieur peut aller de 100 $ à plus de 400$ dans certaines villes du Québec.

Toujours interdit d’uriner à l’extérieur

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Plusieurs municipalités ont fermé leurs toilettes publiques et les commerces limitent leur accès. Les cyclistes ou marcheurs pourraient être plus tentés d’uriner à l’extérieur, prenant le risque d’obtenir une amende salée. Malgré la situation exceptionnelle, les corps policiers ne prévoient pas d’assouplissement et comptent faire respecter la réglementation.

« Les gens devront planifier leurs besoins, avant de quitter la maison. Le règlement reste là et on doit le respecter. Il n’y a pas eu de mot d’ordre pour un allégement. Il y aura du cas par cas, comme ça se fait en ce moment, avec le pouvoir discrétionnaire du policier », indique Nancy Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec. 

Même son de cloche du côté du Service de police de Saguenay (SPS). « Ce n’est pas encore un enjeu pour nous. C’est assez rare ce type de contravention. Donc pour le moment, on continue de faire respecter le règlement », indique Bruno Cormier, porte-parole de la SPS.

L’amende pour uriner à l’extérieur peut aller de 100 $ à plus de 400$ dans certaines villes du Québec.

Sur le territoire desservi par la Sûreté du Québec au Saguenay-Lac-Saint-Jean,  l’amende pour uriner à l’extérieur est de 200$ plus les frais. À Saguenay, la contravention est de 100 $ plus les frais. Ce sont les municipalités qui déterminent le montant de l’amende. Ailleurs au Québec, ce type de contravention peut atteindre 400$ et plus.