Saguenay assure le maintien des services essentiels, malgré une centaine de mises à pied

La Ville de Saguenay va se placer en hibernation, pour les prochaines semaines, afin de limiter la concentration de fonctionnaires dans les différents services, de façon à respecter les consignes de confinement mises en place par la Direction de la santé publique du Québec visant à freiner la propagation du coronavirus.

La mairesse de Saguenay Josée Néron et le directeur du service des incendies Carol Girard ont tenu un point de presse, mardi, pour annoncer cette nouvelle série de mesures, laquelle fait suite à la fermeture au public des édifices municipaux à la grandeur du territoire.

« J’ai décidé de modifier les horaires des employés de la Ville de Saguenay afin de dispenser les services essentiels et assurer la santé et la sécurité de nos citoyens et de nos employés. Je le fais pour suivre les directives du premier ministre François Legault qui demande de mettre le Québec sur pause », a déclaré la mairesse, toujours confinée dans son domicile depuis son retour du Mexique.

Cette décision devrait normalement être confirmée par une assemblée spéciale du conseil qui aura lieu mercredi. La date prévue pour la fin de cette situation particulière est le 13 avril, mais il est possible que la situation évolue en fonction du déploiement de la pandémie au Québec.

Selon Carol Girard, la Ville doit compter sur un peu plus de 500 employés pour assurer les services essentiels de la sécurité publique, des incendies, du traitement des eaux et du fonctionnement de tout le réseau d’aqueduc. Il faut ajouter à ce groupe le personnel du réseau logistique pour l’approvisionnement des différents services.

Aucune mise à pied des employés réguliers

La Ville de Saguenay compte 1200 employés réguliers. Selon Josée Néron, aucun employé ne sera mis à pied jusqu’au 13 avril. Des horaires de travail ont été élaborés afin d’assurer une rotation au sein du personnel pour répartir équitablement la charge de travail. L’exercice n’a pas été simple puisqu’un plombier ne peut pas remplacer un policier. 

Dès le début de la crise de la COVID-19, la Ville a offert au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de transférer des employés qui sont en mesure de supporter le réseau régional de la santé, lequel pourrait être sous pression si les malades sont nombreux dans les différents hôpitaux. La Ville a lancé un appel pour que les employés participent à cette opération sur une base volontaire. Au total, 30 personnes ont fait connaître leur intérêt pour aller prêter main-forte au CIUSSS, au cours des prochaines semaines.

La mairesse de Saguenay a aussi indiqué que des employés de la Ville peuvent supporter d’autres organismes communautaires. Elle laisse toutefois le CIUSSS gérer les besoins particuliers. Une douzaine d’employés de la Ville sont déjà intégrés aux opérations du CIUSSS. La mairesse a indiqué que cette collaboration demeurait volontaire de la part des fonctionnaires municipaux à moins d’avis contraire, mais il est possible que la situation change en fonction de l’état de la pandémie.

Aide au CIUSSS: 286 employés en réserve

Il y a toujours en ce moment un groupe de 286 employés qui constitue une réserve pour venir en aide au CIUSSS. Carol Girard faisait remarquer que la grande majorité des employés permanents de la Ville vont participer aux horaires partagés pour assurer les services essentiels au niveau municipal.

Il est bon de préciser que la Ville de Saguenay n’a toujours pas décrété les mesures d’urgence selon les termes de la loi. Saguenay met simplement en place un plan conçu pour assurer le fonctionnement de la Ville en situation de mesures d’urgence. En ce moment, le Québec est en état d’urgence sanitaire nationale. Les pouvoirs sont entre les mains de la Direction de la santé publique.

Promotion Saguenay

Pendant ce temps, Promotion Saguenay s’active à préparer le lendemain de la crise, alors qu’il faudra repartir l’économie locale. Selon le président Michel Potvin, tous les employés sont en mode télétravail. Les employés du secteur tourisme ont été transférés au développement économique.

L’organisme a à son emploi les agents de sécurité du terminal civil de l’Aéroport de Bagotville. Les douze gardiens ont été transférés au CIUSSS.

La politique de Promotion Saguenay est le télétravail ou une réaffectation de tâches en soutien au CIUSSS. Les employés qui n’acceptent pas cette politique seront mis en chômage temporairement.