Le président du Comité des finances de Saguenay, Michel Potvin, a confirmé, lundi, que Saguenay se plaçait à la disposition du CIUSSS pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Une décision appuyée par la mairesse Josée Néron, qui est en isolement, et soutenue par le directeur du Service de sécurité incendie et responsable des mesures d’urgence, Carol Girard.

Saguenay « à la disposition du CIUSSS »

Saguenay se place à la « disposition du CIUSSS » du Saguenay–Lac-Saint-Jean dans les efforts pour faire face à la pandémie de la COVID-19, entre autres par des prêts de personnel ou de locaux, en fonction des besoins des services de santé de la région.

La Ville a tenu une conférence en fin d’après-midi lundi pour annoncer des modifications dans l’accès aux services municipaux. L’événement de presse a surtout permis au président du Comité des finances, Michel Potvin, et au responsable des mesures d’urgence et directeur du Service de sécurité incendie de Saguenay, Carol Girard, de faire le point sur le mode communautaire qui guidera les actions de la capitale régionale.

« La Ville de Saguenay compte un peu plus de 1700 employés, dont 500 occasionnels. On devait mettre à pied, comme prévu, 250 occasionnels. Nous avons décidé de les garder à l’emploi pour quelques semaines et réévaluer la situation en fonction de ce qui va se passer », a expliqué Michel Potvin, qui a indiqué avoir discuté de ces mesures particulières avec la mairesse de Saguenay, Josée Néron, qui est en isolement à la suite d’un voyage au Mexique.

Interrogé sur les coûts de cette décision, Michel Potvin est demeuré ferme. « Ici, on ne parle pas d’argent. On parle d’aider à sauver des vies. On va aider nos citoyens », a martelé le conseiller municipal, avec l’appui du directeur du Service de sécurité incendie.

Michel Potvin a fait cette proposition au directeur régional de la santé publique, Donald Aubin, vendredi dernier. Puis, il a discuté de la situation dimanche soir avec la présidente et directrice générale du CIUSSS, Julie Labbé. Il a assisté à un point de presse du CIUSSS, lundi.

À titre d’exemple, le CIUSSS pourrait dépêcher des préposés à l’entretien ménager si jamais les besoins se font sentir. Des employés municipaux pourraient également aller livrer de l’épicerie à des personnes âgées. « À la Ville, nous avons des employés qui font à peu près tout. On peut remplacer une fenêtre, faire de la plomberie ou autres travaux », a résumé le conseiller, qui a déjà eu un entretien avec le président du Syndicat des cols bleus à ce sujet.

La décision de la mairesse Josée Néron et du président du Comité des finances signifie que la Ville se place « en mode communautaire ». M. Girard a indiqué qu’il n’était pas obligatoire de faire une déclaration des mesures d’urgence pour activer certains éléments du plan.

Selon le directeur du Service de sécurité incendie, une réunion du comité des mesures d’urgence a lieu chaque matin afin de vérifier les taux d’absentéisme au sein du personnel. Le comité veille à ce que le personnel soit suffisant pour les services essentiels.

Saguenay a confirmé de nouvelles mesures pour limiter la propagation du coronavirus. Tous les immeubles municipaux sont maintenant interdits d’accès à la population, sauf pour des exceptions importantes. Les comités pléniers ne se tiendront plus en personne et les séances du conseil se dérouleront à huis clos. Enfin, les activités de la cour municipale sont suspendues et les citoyens doivent utiliser les modes de paiement électroniques.

D’autre part, la Ville évalue l’option d’organiser un service de garde pour les employés faisant partie des services essentiels. Le télétravail est autorisé pour tous les employés qui ont la possibilité de le faire. Les registres de consultation publique sur les règlements d’emprunt, dont celui du centre multisport, sont reportés à des dates ultérieures.