L'accès à la communauté de Mashteuiatsh est contrôlé depuis le 31 mars.
L'accès à la communauté de Mashteuiatsh est contrôlé depuis le 31 mars.

Pas de réouverture pour les écoles de Mashteuiatsh

Les élèves fréquentant les écoles Amishk et Kassinu Mamu de Mashteuiatsh ne retourneront pas en classe à la mi-mai comme le permet le plan de retour à l’école dévoilé lundi par le gouvernement du Québec. Comme plusieurs autres communautés autochtones de la province, Pekuakamiulnuatsh Takuhikan justifie sa décision pour des motifs de santé.

L’enseignement offert aux jeunes de la communauté autochtone de Mashteuiatsh se poursuivra en dehors des classes physiques puisque la fermeture des deux écoles du territoire sera maintenue.

« Les directions et les équipes-écoles s’assureront de la relance des apprentissages, en fonction des objectifs du programme pour chaque ordre d’enseignement, à compter du 11 mai », a mentionné l’organisation qui représente la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh. Les familles recevront davantage d’informations au cours des prochains jours alors que des suivis personnalisés et réguliers sont prévus.

Le conseil des élus et l’équipe d’urgence de la communauté ont procédé, au cours des derniers jours, à une analyse de la situation en collaboration avec l’équipe médicale de la communauté.

Pekuakamiulnuatsh Takuhikan assoit cette décision sur plusieurs raisons, dont « le caractère unique de la communauté et la plus grande vulnérabilité de la population qui présente des facteurs de risque et de complications plus élevés face à la COVID-19 ».

Les cas de diabète et de maladies chroniques sont plus élevés à Mashteuiatsh alors que plusieurs enfants se retrouvent en contact avec des aînés dans leur milieu de vie.

Par ailleurs, le service de garde sera accessible aux enfants dont les parents travaillent et n’ont aucune autre option. Le conseil de bande assure oeuvrer à une planification qui respectera les mesures et recommandations en vigueur.