Si la NFL souhaite présenter un calendrier complet cette saison, elle devra absolument éviter que des éclosions de COVID-19 se produisent dans ses vestiaires.
Si la NFL souhaite présenter un calendrier complet cette saison, elle devra absolument éviter que des éclosions de COVID-19 se produisent dans ses vestiaires.

NFL: les joueurs ont hâte, mais sont craintifs

DENVER — La grippe saisonnière et le rhume se répandent chaque saison dans les vestiaires de la NFL, forçant certains joueurs à demeurer temporairement à la maison, tandis que d’autres participent aux entraînements en espérant qu’ils se sentiront mieux le jour du match.

En décembre dernier, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont expédié deux avions en direction de Houston afin de séparer les joueurs en santé de ceux incommodés par un virus, parmi lesquels se trouvaient sept partants. Lors du dernier week-end de la saison 2016, les Raiders d’Oakland ont été décimés par un virus qui a affecté l’ensemble de leur effectif, les privant ainsi de l’espoir de connaître un long parcours éliminatoire.

Maintenant, les équipes sont préoccupées par la COVID-19.

Les programmes d’entraînement estivaux se déroulent exclusivement sur des plateformes virtuelles depuis que la ligue a annoncé la fermeture de ses installations en mars en raison de la pandémie de coronavirus. Les entraîneurs ont recommencé à se rendre à leur bureau vendredi, mais les joueurs qui n’ont pas besoin de traitements pour soigner des blessures ne pourront vraisemblablement pas en faire de même d’ici le début des camps d’entraînement le mois prochain.

Plusieurs joueurs questionnés par l’Associated Press ont mentionné qu’ils craignent un retour au travail s’il n’y a pas de traitement ou de vaccin contre le coronavirus, qui a infecté des millions de personnes sur la planète et tué plus de 100 000 Américains. Ils se fient toutefois aux protocoles sanitaires élaborés par les médecins de la NFL pour la relance des entraînements et éventuellement des matchs.

Parmi les mesures de sécurité qui devraient être adoptées se trouvent la prise de la température au quotidien, des tests fréquents de dépistage du coronavirus et l’obligation pour les joueurs malades de se placer en quarantaine pour deux semaines.

Les seuls joueurs qui ont accédé aux installations de leur équipe au cours des trois derniers mois sont ceux qui soignent des blessures sérieuses. L’un d’entre eux est le joueur défensif des Broncos de Denver Bradley Chubb, qui a raté la majeure partie de la dernière saison à cause d’une déchirure à un ligament du genou.

«Pour être franc, mon seul objectif présentement est de jouer au football, à cause de ma blessure à la jambe, a confié Chubb à l’AP. Cependant, lorsqu’on parle du coronavirus, j’ai l’impression que la NFL peut compter sur de bons leaders qui assureront notre retour au jeu le plus sécuritaire possible. Je connais ces gars-là, et ils trouveront des solutions.»

D’ailleurs, la santé et la sécurité seront les mots d’ordre plus que jamais cette saison, a dit le centre des Falcons d’Atlanta Alex Mack.

«Ce sera de toute évidence une préoccupation cette année, a convenu Mack. Chaque année, pendant la période de la grippe saisonnière et du rhume, ils nous recommandent de prendre le vaccin. Nous sommes conscients des risques qui y sont associés. Les équipes veulent toujours s’assurer que leurs joueurs restent en santé. Tu ne veux pas que la moitié de ton club soit sur la touche. Tu ne veux pas qu’il te manque plusieurs gars le jour du match.»

En 2009, alors qu’il était une recrue, Mack a été infecté par la grippe porcine.

«J’ai dû rester chez moi trois ou quatre jours, puis je me suis retrouvé en plein cœur d’un match, sans entraînement. Ça n’a pas bien été, a admis Mack. Je ne veux plus jamais revivre ça. Cette année, ce sera la principale préoccupation. C’est un nouveau virus, qui est inconnu de tous. Si tu attrapes la grippe, alors les gens savent quoi faire. Tu récupères et tu t’en remets. Avec le coronavirus, il se produit des choses effroyables, comme la cicatrisation des poumons et des choses comme ça, qui laissent des marques. La chose la plus sensée à faire, c’est de se protéger.»

D’ailleurs, si la NFL souhaite présenter un calendrier complet cette saison, elle devra absolument éviter que des éclosions de COVID-19 se produisent dans ses vestiaires.

«Il suffit de faire les choses que les autorités nous recommandent de faire depuis quelques mois déjà, a évoqué le secondeur des Seahawks de Seattle Bobby Wagner. Prends une douche. Lave tes mains. Et évite de t’approcher du visage des autres.»