L’école primaire Amishk (photo) et l’école Kassinu Mamu n’ouvriront pas leurs portes lundi. Les jeunes de la communauté de Mashteuiatsh poursuivront leur parcours scolaire à la maison.
L’école primaire Amishk (photo) et l’école Kassinu Mamu n’ouvriront pas leurs portes lundi. Les jeunes de la communauté de Mashteuiatsh poursuivront leur parcours scolaire à la maison.

Mashteuiatsh prépare le retour en classe en dehors des écoles

Les équipes des écoles Amishk et Kassinu Mamu de Mashteuiatsh se préparent à un retour en classe qui aura la particularité de se dérouler en dehors des écoles alors que celles-ci resteront fermées. La décision de ne pas rouvrir les écoles le 11 mai a été prise dans plusieurs communautés autochtones du Québec, dont celle du Lac-Saint-Jean.

Plusieurs éléments ont été mis en place au sein de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh afin d’assurer la reprise de l’enseignement aux élèves des niveaux primaire et secondaire.

Des rencontres individualisées se déroulent avec les familles concernées afin de présenter le travail à réaliser en fonction des différents besoins. Les mathématiques, le français, le nehlueun (la langue ilnu de Mashteuiatsh) et l’anglais sont les matières qui ont été priorisées.

« Environ 90 % des parents se sont présentés aux premières rencontres. Certains qui présentaient divers symptômes sont restés à la maison alors que d’autres étaient en territoire. Jusqu’à présent, la réponse est super bonne. C’est très positif. Les parents collaborent très bien », mentionne Nathalie Larouche, directrice Éducation et main-d’oeuvre.

Une évaluation des supports technologiques que sont les portables, les tablettes ainsi que l’accès à une connexion Internet suffisante dont disposent les familles a été réalisée.

Le personnel de l’école primaire et de l’école secondaire suit des formations quant à l’enseignement à distance. Il continuera d’assurer un contact régulier avec les jeunes grâce à des capsules vidéo, via Zoom, Messenger et Facebook. Une ligne téléphonique en opération de 8h à 16h sera également mise à la disposition des familles.

Le matériel pédagogique nécessaire est remis alors que les jeunes auront également accès aux outils pédagogiques d’Allo-Prof en plus de bénéficier des trousses pédagogiques élaborées par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Le Programme d’accompagnement scolaire et social (PASS) de Mashteuiatsh offrira aussi de l’accompagnement aux jeunes de la communauté.

Pekuakamiulnuatsh Takuhikan a pris la décision, la semaine dernière, de ne pas rouvrir les deux écoles de sa communauté pour des raisons de santé. Le caractère unique de la communauté, la vulnérabilité de ses membres qui présentent des facteurs de risque et de complications plus élevés à la COVID-19 ainsi que les nombreux contacts entre les jeunes et les aînés au sein de certaines résidences ont été évoqués.

Pas de déconfinement

L’ouverture des routes du Saguenay-Lac-Saint-Jean, prévue lundi prochain, n’a aucun impact sur les points de contrôle de la communauté autochtone de Mashteuiatsh. Mis en place le 31 mars et le 1er avril dernier, les points de contrôle érigés à l’entrée sud et nord du territoire sont maintenus jusqu’à nouvel ordre.