L’UQAC prolonge sa fermeture

Suivant l’annonce du premier ministre François Legault, lundi, selon laquelle toute la province de Québec serait « sur pause » jusqu’au 13 avril, l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) a annoncé qu’elle poursuivrait la suspension de ses activités d’enseignement jusqu’à pareille date.

Les cours, stages, travaux, lectures et laboratoires sont affectés par cette décision.

Les activités de recherche s’effectuant à distance se poursuivent normalement.

L’UQAC entend utiliser les trois prochaines semaines pour continuer le développement de son offre de services à distance. « Nous poursuivons donc notre travail sur le déploiement des solutions pédagogiques et technologiques qui appuieront nos activités d’enseignement virtuel », a mentionné l’institution, dans un communiqué envoyé à la communauté étudiante et dont Le Quotidien a obtenu copie.

L’université affirme que sa décision a été motivée par les commentaires de nombreux étudiants faisant état de la difficulté de concilier travail, famille et études pendant la période d’isolation imposée par le gouvernement.

« L’heure est à la solidarité et à l’entraide, et nous souhaitons vous permettre de vous concentrer sur l’essentiel, soit le bien-être de vos proches. Nous vous invitons à offrir votre aide à celles et ceux qui en ont besoin, à offrir vos services à un organisme communautaire ou à aider un voisin. »

L’UQAC a également fait savoir qu’elle mettait son matériel, ses infrastructures et certaines ressources humaines à la disposition du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay–Lac-Saint-Jean. « La santé de notre population prime sur tout le reste et nous vous demandons de suivre les consignes de santé publique et de vous montrer généreux».