Le ministre des Finances de l'Ontario, Rod Phillips.
Le ministre des Finances de l'Ontario, Rod Phillips.

L’Ontario injectera 17 milliards $ pour contrer les effets de la COVID-19

Dans son plan d’action contre la COVID-19, le gouvernement Ford s’engage à déployer jusqu’à 10 milliards $ pour les particuliers et les entreprises et à octroyer 7 milliards $ en santé et en soutien direct pour la population.

En concordance avec la première journée de fermeture des entreprises non essentielles en Ontario, le ministre des Finances Rod Phillips a dévoilé mercredi son énoncé économique, un plan prudent qui décrit comment la province se prépare à affronter la pandémie de la COVID-19.

Ce mini-budget inclut la création d’un fonds de prévoyance de 1 milliard $ consacré à la COVID-19. Il présente des perspectives sur un horizon d’un an et représente la première étape des actions prises par la province contre l’éclosion du coronavirus.

À LIRE AUSSI : Énoncé économique: l’opposition officielle de l’Ontario appuie, mais reste sur sa faim

En santé

Le gouvernement ontarien injectera 3,3 milliards $ pour l’ajout de ressources en soins de santé, incluant 2,1 milliards $ pour des nouvelles mesures d'intervention contre la COVID-19.

Les hôpitaux de la province verront leurs coffres augmenter de presque 1 milliard $ pour les aider à améliorer leur capacité d’accueil des patients, entre autres, et à faire l’ajout de 1000 lits de soins actifs et de 500 lits de soins intensifs. 

Un montant de 160 millions $ de plus sera prévu en santé publique pour le contrôle et la surveillance ainsi que les tests pour la COVID-19, autant en laboratoire qu’à domicile. 

Un peu plus de 60 millions $ serviront à subventionner des vaccins et à soutenir le programme d’immunisation de la province. 

Des fonds sont aussi prévus pour fournir l’équipement de protection individuelle et du matériel médical essentiel au personnel médical. 

Pour la population 

Le gouvernement investira 3,7 milliards $ pour la population et pour la protection des emplois. 

Pour les familles affectées par la fermeture des écoles, le gouvernement enverra une somme ponctuelle de 200$ par enfant âgé entre 0 et 12 ans et de 250$ par enfant ayant des besoins particuliers. Les parents pourront postuler via un portail de candidatures en ligne d’ici le 6 avril et devraient recevoir leur chèque « dans les plus brefs délais », selon le bureau du ministre des Finances.

Pour les parents qui travaillent dans le domaine de la santé ou qui sont policiers, des pompiers ou des agents correctionnels, entre autres, la province propose aussi des options de garde d’enfants d’urgence. 

Pour les étudiants, un congé de six mois leur sera accordé quant au remboursement de leurs prêts au Régime d’aide financière aux étudiantes et étudiants de l’Ontario (RAFEO). 

Le gouvernement ontarien s’engage aussi à doubler la prestation du Régime de revenu annuel garanti (RRAG) pour les aînés à faible revenu pendant six mois. Cela représente jusqu’à 83$ de plus par personne vivant seule par mois et jusqu’à 165$ de plus par couple. 

En plus de son annonce faite en début de semaine sur la réduction des tarifs d’électricité en fonction de l’heure de consommation pendant 45 jours, le gouvernement Ford étendra aussi l’admissibilité des familles au Programme d’aide aux impayés d’électricité et de gaz naturel. 

Les entreprises

Quelque 57 000 employeurs pourront bénéficier d’une réduction de leurs impôts, puisque le gouvernement propose d’augmenter, pour un certain temps, la dérogation au titre de leur impôt-santé. Cette mesure coûtera 355 millions $ à la province.  

Une période de grâce de cinq mois, au coût de 6 milliards $, permettra aussi aux entreprises de ne pas avoir à payer les intérêts et les pénalités si elles ne sont pas en mesure de produire leurs déclarations d’impôts. 

Les municipalités pourront également reporter le versement des impôts fonciers aux conseils scolaires de 90 jours, normalement prévu pour le 30 juin. Elles auront ainsi une « marge de manoeuvre nécessaire pour offrir un report d’impôt foncier aux résidents et aux entreprises », indique le ministre Phillips.  

Faits saillants, en bref

  • 6 milliards $ en reports d’impôts

  • Un déficit provincial de 20,5 milliards $ pour l’année 2020-2021

  • Le gouvernement n’a pas été en mesure d’estimer le temps nécessaire à l’Ontario pour atteindre l’équilibre budgétaire

À son arrivée au pouvoir, le premier ministre Doug Ford avait promis que l’équilibre budgétaire serait atteint d’ici les cinq prochaines années, mais cette pandémie mondiale a eu comme effet de dérailler complètement cet ambitieux objectif. 

Un énoncé budgétaire comprenant les prévisions des prochaines années sera complété d’ici la mi-novembre 2020.