Sonia Côté

Loge m’entraide s’inquiète pour les locataires à la recherche d’un logement

Visites de logements et incertitudes financières ; plusieurs personnes qui avaient prévu déménager le 1er juillet s’inquiètent, en raison de la pandémie de COVID-19. C’est le cas de la coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, qui demande au gouvernement d’agir rapidement.

Au cours des derniers jours, plusieurs personnes ont partagé leur inquiétude, notamment en ce qui concerne la visite de maisons ou de logements, en ces temps où on nous demande de ne pas accueillir des visiteurs chez soi.

Loge m’entraide craint surtout pour les locataires ayant déjà donné leur avis de résiliation de bail.

L’organisme demande maintenant à la ministre de l’Habitation, André Laforest, d’allonger de plusieurs mois les délais normalement liés au bail de logement, dont l’échéance du 1er juillet.

En attendant, Sonia Côté tente de rassurer les locataires. « Dans ce contexte de pandémie, où chacun est appelé à rester chez soi par mesure de santé et de sécurité, la prudence et la stabilité me semblent propices. Par exemple, si, avant la crise du coronavirus, un locataire avait donné son avis de résiliation de bail pour déménager le 1er juillet et qu’il ressent déjà un grand stress à devoir chercher un logement dans les prochaines semaines, peut-être que s’entendre à l’amiable avec son propriétaire pour renouveler plutôt son bail serait une piste de solution ? », suggère-t-elle.