Une équipe d'un centre hospitalier d'Ottawa ayant reçu des dîners payés par le propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk.
Une équipe d'un centre hospitalier d'Ottawa ayant reçu des dîners payés par le propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk.

Les Sénateurs paient le lunch dans les hôpitaux d'Ottawa

Le propriétaire des Sénateurs d’Ottawa Eugene Melnyk a posé un beau geste pour remercier les travailleurs de première ligne du domaine de la santé dans les différents hôpitaux d’Ottawa jeudi, payant le lunch aux employés en plus de leur offrir un coupon pour deux billets pour un futur match de l’équipe en 2020-2021.

Des repas préparés par le traiteur Thyme & Again ont été livrés aux campus Civic et Général de l’Hôpital d’Ottawa, de l’hôpital Montfort, de l’hôpital Queensway-Carleton et de la Maison de Roger (Neilson).

À LIRE AUSSI : Chabot n’a pas d’objection à jouer devant des gradins vides

Un vidéo remerciant «tout le monde qui est sur les premières lignes pour garder notre communauté en sécurité» face à la pandémie de la COVID-19 a également été mis en ligne par l’entremise du compte Twitter du club.

Les défenseurs Thomas Chabot et Mark Borowiecki, ainsi que les attaquants Brady Tkachuk et Anthony Duclair et l’ancien joueur Chris Neil y offrent des messages d’encouragement.

«Au nom de mes coéquipiers, nous voulons remercier sincèrement tous les travailleurs de première ligne du domaine de la santé. Continuez votre bon travail», a déclaré Chabot.

Borowiecki a livré son message avec son fils de deux mois, Miles, dans ses bras, notant que «vous faites une grande différence pour nous garder tous en santé».

Duclair ajoute des remerciements aux travailleurs qui livrent la nourriture en plus des travailleurs de la santé. «Avec tout le monde qui fait sa part, nous allons passer à travers ceci ensemble», dit-il.

Une porte-parole de l’organisation des Sénateurs a fait savoir que les hôpitaux de la région de Gatineau n’ont pas eu le même privilège «en raison des restrictions sur les ponts», mais l’initiative pourrait être répétée pour eux dans les prochains jours, après consultation avec les autorités locales.