La situation est toujours stable en Estrie : huit personnes supplémentaires ont été testées positives au nouveau coronavirus au cours des 24 dernières heures et aucun nouveau décès n’est à déplorer depuis onze jours dans la région.
La situation est toujours stable en Estrie : huit personnes supplémentaires ont été testées positives au nouveau coronavirus au cours des 24 dernières heures et aucun nouveau décès n’est à déplorer depuis onze jours dans la région.

Les proches aidants pourront revenir dans les CHSLD

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
La situation est toujours stable en Estrie : huit personnes supplémentaires ont été testées positives au nouveau coronavirus au cours des 24 dernières heures et aucun nouveau décès n’est à déplorer depuis onze jours dans la région.

On compte maintenant 880 cas positifs confirmés, 36 personnes hospitalisées dont quatre aux soins intensifs et 523 personnes sont considérées guéries.

À LIRE AUSSI: Dix jours sans décès en Estrie

Est-ce la faute aux CHSLD?

La stabilité de la situation en Estrie permet donc une bonne nouvelle à quelques jours de la fête des Mères : la possibilité d’effectuer des visites sera bientôt élargie pour des proches aidants significatifs des personnes hébergées dans l’un des 26 CHSLD du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, ainsi que dans les résidences privées pour personnes âgées (RPA), les ressources intermédiaires (RI) et les ressources de type familiale (RTF) accueillant des clientèles vulnérables.

Cet élargissement est rendu possible parce qu’il n’y a actuellement aucune éclosion de COVID-19 dans les centres d’hébergement de l’Estrie et que la situation dans tous les milieux de vie communautaires est sous contrôle.

« L’ensemble de nos actions vise à trouver un équilibre entre le bien-être physique et le bien-être psychologique des résidents. Nous comptons sur la collaboration des proches aidants pour respecter toutes les règles de contrôle et d’hygiène et prolonger l’effet de tous les efforts déployés par les membres du personnel, des gestionnaires et des médecins pour préserver la santé des résidents », indique Sylvie Moreault, directrice des programmes de soutien à l’autonomie des personnes âgées (SAPA) au CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Celle-ci l’avoue : le moral des résidents est variable. Si certains se sont bien adaptés au fait de garder des liens avec leurs proches par le biais de moyens technologiques, d’autres ont vu leur état se dégrader.

« Certains proches aidants venaient tous les jours, certains étaient là tous les jours. Donc c’est certain que ç’a été très difficile pour certaines personnes d’être privés de ces visites. Chez certains, on observe de la tristesse ou des changements de comportements », indique Mme Moreault.

« Le retour des proches aidants dans nos milieux était attendu, tant par les résidents que leurs proches aidants », indique-t-elle.

Des mesures strictes seront mises en place afin de protéger l’intégrité de ces milieux ainsi que la santé des proches aidants qui s’y rendront : signature d’un formulaire de consentement et d’un registre des visites, équipement de protection individuelle, lavage de mains, etc.

Les proches concernés recevront des consignes spécifiques appropriées à leur situation. Un proche aidant significatif est une personne qui, avant l’épidémie de COVID-19, visitait régulièrement son proche pour l’assister dans l’accomplissement de ses activités quotidiennes et lui offrir un soutien psychologique à raison d’une à plusieurs fois par semaine.

« Il y a deux semaines que certains proches aidants ont pu revenir dans nos milieux. Dans un premier temps, c’étaient uniquement ceux qui apportaient des soins directs, comme l’aide à l’alimentation. Les gens sont contents d’être là. Ils respectent les consignes, ils sont vigilants, tant pour leur santé que pour celle des autres. C’est beau à voir », ajoute la directrice de la direction SAPA.

Ces mesures entreront en vigueur à compter du lundi 11 mai.

Cadeaux acceptés pour la fête des Mères

Les proches pourront offrir un cadeau bien emballé à leur maman hébergée dans un CHSLD de la région pour la fête des Mères qui aura lieu le dimanche 10 mars, soit la veille de l’assouplirent des mesures de visites auprès des aînés. Toutefois, un assouplissement des règles est également prévu afin d’autoriser la livraison de différents biens pour souligner l’événement. Les bouquets de fleurs, chocolats et autres cadeaux que les familles souhaiteraient faire parvenir à leur proche seront acceptés.

Cependant, ces biens devront être sous emballage, livrés à l’entrée de l’établissement où réside le proche et être récupérés par des membres désignés du personnel en fonction des modalités convenues.

La livraison de nourriture en provenance de l’extérieur n’est pas permise (livraison d’un restaurant, plats apportés par les familles) afin de limiter la possibilité d’introduire le virus de la COVID-19 dans le CHSLD.

Sylvie Moreault