Le Quotidien
Cette décision des autorités désole des associations représentant les intérêts de ces personnes vivant avec de graves maladies, plus à risque de développer des complications graves si elles contractent la COVID-19, et même de mourir.
Cette décision des autorités désole des associations représentant les intérêts de ces personnes vivant avec de graves maladies, plus à risque de développer des complications graves si elles contractent la COVID-19, et même de mourir.

Les personnes atteintes de maladies chroniques ne seront pas vaccinées en priorité

Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
Même si elles sont plus à risque, les personnes atteintes de cancer et celles souffrant de troubles de santé chroniques comme le diabète et les maladies pulmonaires ne sont pas priorisées pour recevoir le vaccin contre la COVID-19.