Les dénonciations citoyennes nombreuses depuis samedi soir

Lundi matin, les policiers de Saguenay avaient reçu environ 25 appels de dénonciation concernant des rassemblements interdits sur le territoire depuis samedi soir. Tous les gens avertis par la police ont fait preuve de collaboration et se sont dispersés.

Depuis samedi soir, les policiers des différents corps de la province sont appelés à intervenir pour des rassemblements intérieurs et extérieurs, désormais interdits par le gouvernement du Québec, en raison de la propagation du coronavirus.

Le porte-parole de la Ville de Saguenay, Jeannot Allard, a confirmé que la municipalité avait reçu quelques appels, soit une vingtaine.

« On parle surtout de voisins inquiets, par exemple, de voir plusieurs personnes au même endroit, comme à l’intérieur d’une maison ou sur un terrain », a expliqué M. Allard, précisant que les policiers sont en mode prévention et sensibilisation, et pas en mode arrestation.

Les adresses des rassemblements ont été prises en note et les agents ont communiqué avec les propriétaires par téléphone, puisque les policiers limitent les contacts.

« Toutes les personnes contactées ont obtempéré et il n’y a eu aucune intervention nécessaire. Les gens contactés ignoraient encore les nouvelles directives et ne faisaient pas ça pour mal faire », a souligné Jeannot Allard.