Le report des Jeux de Tokyo à 2021 entraîne beaucoup d’incertitude

GENÈVE, Suisse — Le report des Jeux olympiques de Tokyo à 2021 entraînera des dépenses supplémentaires pour toutes les parties impliquées, a admis le Comité international olympique jeudi, bien qu’il ait offert très peu de détails quant au montant de la facture finale.

Quatre directeurs du CIO ont participé à une conférence téléphonique trois jours après le dévoilement des nouvelles dates des JO de Tokyo. Ceux-ci ont été repoussés du 23 juillet au 8 août 2021, à cause de la pandémie de COVID-19.

Si ces nouvelles dates ont apporté un peu de concret en cette période d’incertitude, il reste cependant de nombreuses questions sans réponse. Le CIO, de concert avec le comité organisateur japonais et les dirigeants des 33 fédérations sportives, doit encore trouver des façons d’apporter des modifications à des milliers de contrats. Parmi eux se trouvent ceux des 41 installations sportives, du Village des athlètes qui comptera 5000 appartements, des hôtels, du transport ainsi que ceux pour la livraison de biens et de services.

«Tout ça doit être reporté d’un an, a dit Christophe Dubi, le directeur exécutif des Jeux olympiques au CIO. Il y aura des coûts supplémentaires pour eux (le comité organisateur japonais), le CIO et le mouvement olympique.»

On chiffrait d’abord le coût du report d’un an de cet événement planétaire à 2 milliards $ US, mais la facture pourrait être bien plus salée. Les contribuables japonais devraient éponger l’essentiel de celle-ci, en plus de couvrir leur part du budget officiel de 12,6 milliards $.

De son côté, le CIO devait initialement verser une part de 1,3 milliard $ dans le budget d’exploitation des JO de Tokyo.

Interrogé à savoir si le CIO absorbera une partie des coûts supplémentaires notamment par l’entremise de ses propres assurances ou encore de son fonds d’urgence estimé à environ 1 milliard $, l’organisation, dont le siège social est situé en Suisse, n’a pas dérogé de sa ligne directrice jeudi — il est encore trop tôt pour le savoir.

Ainsi, on ignore toujours comment les paiements des télédiffuseurs seront structurés.

«Nous entamons seulement ce processus», a dit Timo Lumme, le directeur responsable de la gestion de la télédiffusion et du marketing au CIO.

L’une des premières décisions relatives aux Jeux de Tokyo de 2021 devrait être rendue d’ici deux semaines, a évoqué le directeur sportif du CIO Kit McConnell. L’organisation discutera avec la FIFA de la possibilité de hausser l’âge limite pour le tournoi olympique de soccer masculin de 23 à 24 ans, afin de prendre en compte le report d’un an.

Des centaines d’athlètes qui aspirent à participer aux Jeux olympiques et qui reçoivent des bourses du CIO pour poursuivre leur entraînement devraient également obtenir une prolongation d’un an de leur financement.

Le CIO n’a toujours pas établi de nouvelle date pour ses assises annuelles qui devaient se dérouler à Tokyo en juillet — ni pour l’élection présidentielle qui doit avoir lieu à Athènes, en Grèce, en juin 2021. Pour l’instant, celle-ci se déroulerait à peine un mois avant la cérémonie d’ouverture des JO de Tokyo en 2021.