La vidéo a donné droit à de beaux moments de partage.
La vidéo a donné droit à de beaux moments de partage.

Le message d’espoir viral d’une résidence de Drummondville [VIDÉO]

Les Résidences Pelletier de Drummondville font parler d’elles sur les réseaux sociaux, mais pour les bonnes raisons. Une vidéo réalisée au début de la pandémie s'approche tranquillement du million de visionnements.

La vidéo a été produite conjointement avec la Maison de Repos Acacias à Bruxelles en Belgique. 

« On a connu la résidence Acacias par les réseaux sociaux, explique Myriam Pelletier, copropriétaire des Résidences Pelletier. On partage les mêmes valeurs. À force de se parler depuis un an, ça faisait longtemps qu’on voulait créer une vidéo commune. On n’avait pas encore déterminé ce qu’on ferait, mais avec la crise planétaire, c’était le bon moment pour unir nos deux pays. On voulait créer un message d’espoir à tous les aînés du monde entier. »

Le partenariat a donné droit à de beaux moments de partage.

« Là-bas en Belgique, l’arc-en-ciel "Ça va bien aller" n’était pas connu, souligne Mme Pelletier. C’est ma nièce qui l’a dessiné. Ils l’ont imprimé et de les voir danser fièrement avec l’arc-en-ciel dans les mains, c’est un beau partage entre pays. »

Les résidents de la Belgique et du Québec, qui dansent au rythme de la chanson Toi + Moi de Star Académie, ont embarqué dans le projet à 100 %.

« Le but, c’est toujours d’avoir du plaisir, mentionne Myriam Pelletier. Ça fait déjà plus qu’un an qu’on fait des vidéos et ils commencent à être habitués et ils sont partants. On veut mettre de l’avant nos résidents et notre personnel parce que ça les rend fiers, mais ce qui est le plus beau c’est que ça fait la fierté de leur famille. »

C’est la résidente Thérèse Robidas qui a utilisé ses talents d’actrice pour mettre en place le scénario au début de la vidéo.

« C’est une dame quand même réservée de nature, mais elle l’a fait pour rendre ses enfants fiers d’elle et je peux vous dire que c’est mission accomplie. »

La vidéo avait franchi le cap des 700 000 visionnements samedi.

« On est partagé en Europe, c’est vraiment le fun, dit Myriam Pelletier. Je suis contente. Les gens la regardent plusieurs fois parce que ça leur fait du bien. »

Mme Pelletier ne dit pas non à d’autres vidéos à l’avenir, mais pas tout de suite.

« Sûrement, mais pour l’instant avec toutes les règles de confinement, c’est compliqué, résume-t-elle. On reste en contact avec la Belgique et peut-être qu’un jour on ira leur rendre visite ou peut-être qu’ils viendront ici ? »