Gérald Savard, préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, et la ministre Andrée Laforest font partie du comité de coordination régional contre la COVID-19.

Le comité régional de coordination effectue un suivi quotidien

Le comité de coordination multipartite formé par la députée de Chicoutimi et ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, au début de la crise du COVID-19 poursuit quotidiennement son travail afin de faire circuler l’information issue de différents ministères et organismes aux différentes municipalités de la région.

Tous les jours à 14h, après la conférence de presse quotidienne du premier ministre François Legault, le comité de liaison régional se réunit par appel conférence pour faire le point sur les mesures annoncées, explique le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard.

Le comité réunit la ministre Laforest, la mairesse de Saguenay Josée Néron ainsi que les quatre préfets des MRC et leur directeur général, le chef de Mashteuiatsh, Clifford Moar, un représentant du ministère des Affaires municipales, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) ainsi que des représentants des cinq bureaux de circonscription.

Le député Sylvain Gaudreault y est régulièrement présent, selon M. Savard. Des représentants d’Hydro-Québec et de la Sécurité publique peuvent se joindre au comité lorsque cela est nécessaire.

Selon les explications fournies, bien que ce comité ne soit pas décisionnel, il permet d’établir une liaison entre les autorités de la Santé, qui ont beaucoup de responsabilités et de décisions dans le contexte actuel, et les MRC, à qui il revient de relayer les informations à leurs municipalités respectives.

Selon M. Savard, à peu près tous les sujets imaginables reliés à la COVID-19 ont pu être abordés lors des 16 ou 17 rencontres téléphoniques tenues jusqu’à maintenant.

Que ce soit l’aide alimentaire aux plus démunis, l’utilisation des bénévoles au sein des organismes, la fourniture de matériel nécessaire aux hôpitaux, l’aide financière aux citoyens, l’expansion du virus parmi la population régionale, l’approvisionnement en eau potable, l’état des routes, les plans de mesures d’urgence, tous les sujets reliés de près ou de loin à la COVID-19 sont susceptibles d’être abordés, a indiqué M. Savard.

« Le bien-être et la santé des citoyens sont notre combat », a-t-il affirmé.