Des lits ont été transportés ainsi que du matériel médical pour assurer des soins à l’ancien foyer pour personnes âgées Delage, situé dans le secteur nord de Chicoutimi.

Le CIUSSS projette d’augmenter sa capacité d’accueil

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean projette d’augmenter significativement sa capacité d’accueil dans des lits de soins intensifs avec respirateur pour faire passer le nombre de 44 à plus ou moins 75 à 80, au cours des prochaines semaines, et ce, en fonction de la capacité du gouvernement du Québec d’obtenir ces appareils que tous les pays du monde s’arrachent pour le moment.

Ces informations recueillies au cours des derniers jours démontrent que les dirigeants du réseau régional de la santé considèrent qu’il faut du matériel additionnel pour répondre aux scénarios projetés par la Direction de la Santé publique du Québec.

Le CIUSSS a confirmé au Quotidien qu’il disposait en ce moment de 38 appareils d’aide à la respiration (respirateur ou ventilateur). Le nombre a possiblement légèrement augmenté avec ceux fournis par le Cégep de Chicoutimi et le CIUSSS souhaiterait obtenir plus ou moins 40 appareils de plus. Les 38 ventilateurs entre les mains du CIUSSS ne sont toutefois pas suffisants pour équiper chacun des 44 lits de soins intensifs répartis dans les six hôpitaux de la région.

Dans un courriel en réponse aux questions du Quotidien, le service des communications du CIUSSS confirme que des commandes pour des ventilateurs et des masques (N95 ou autres) ont été logées au gouvernement du Québec. Les quantités sont toutefois des informations que le CIUSSS n’a pas encore accepté de confirmer depuis le début de la pandémie.

Le portrait exact des inventaires impossible

Les réponses du CIUSSS régional concernant ce matériel qui fait défaut partout dans le monde suivent la ligne de communication tenue dans le point de presse national quotidien du premier ministre François Legault. Selon les réponses officielles, le matériel est suffisant pour un certain temps, mais le gouvernement est en discussion avec le gouvernement fédéral pour obtenir des quantités additionnelles. Il est impossible d’avoir un portrait exact des inventaires d’équipement pour le moment.

Depuis le début de la pandémie, la direction du CIUSSS fait état des mesures de mitigation mises en place pour en arriver à préparer les hôpitaux de la région à accueillir les personnes souffrant du coronavirus. Le CIUSSS confirmait mardi au Quotidien que 400 lits ont été identifiés dans l’ensemble des hôpitaux. Ces lits pourraient se libérer en quelques jours seulement, suivant les réponses fournies au Quotidien.

Il s’agit d’un nombre de lits impressionnant. En situation normale, le CIUSSS de la région dispose de 563 lits de santé physique ou courte durée. Ce nombre passe à 789 avec la néonatalité, la psychiatrie ainsi que d’autres types de soins.

Des lits transportés à l’ancien foyer Delage

Le Quotidien s’est rendu sur le site de l’ancien foyer pour personnes âgées Delage, situé dans le secteur nord de Chicoutimi, au cours des dernières heures. Des entreprises de construction travaillent en ce moment à la réfection de l’immeuble. Des lits ont été transportés ainsi que du matériel médical pour assurer des soins. Les travailleurs interrogés ont confirmé que le tout serait terminé assez rapidement avec une couche de peinture.

Malgré l’âge de cet immeuble, les chambres avaient été transformées, au fil des ans, afin de donner des services semblables à ceux des CHSLD. L’immeuble permettra d’accueillir des patients avec des équipements médicaux pour assurer un certain niveau de soin, d’après le matériel transporté à cet endroit.

Des lits ont été transportés ainsi que du matériel médical pour assurer des soins à l’ancien foyer pour personnes âgées Delage, situé dans le secteur nord de Chicoutimi.

Le service des communications du CIUSSS a indiqué au Quotidien que les travaux sont en cours. Il n’y a cependant pas encore de décision concernant le rôle prévu pour ce site au cours des prochaines semaines. Le Foyer Delage avait à l’époque été conçu pour accueillir plus ou moins 50 personnes en hébergement de longue durée après une série de transformations, puisque son ouverture remonte aux années 1970.

Jointe en début de semaine, la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ) au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Josée Bouchard, a confirmé au Quotidien que les différentes étapes concernant la protection du personnel de première ligne ont été réalisées. Le personnel infirmier a ainsi effectué les tests nécessaires pour identifier le modèle de masque N95 qu’ils devront porter quand la situation l’exigera.

Il s’agit, selon cette dernière, du personnel de première ligne qui sera en contact direct avec les patients.