Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les bilans de la COVID-19 sont encourageants dans l’Est du Québec.  
Les bilans de la COVID-19 sont encourageants dans l’Est du Québec.  

La COVID-19 s’estompe dans l’Est du Québec

Simon Carmichael
Simon Carmichael
Initiative de journalisme local - Le Soleil
Article réservé aux abonnés
La situation épidémiologique est plus qu’encourageante dans l’Est-du-Québec. Au cours de la dernière semaine, le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et les Îles ainsi que la Côte-Nord n’ont recensé que 27 nouvelles infections au total, laissant entrevoir un assouplissement des mesures sanitaires à compter du 8 février.  

Dans la péninsule gaspésienne et aux Îles-de-la-Madeleine, la COVID-19 se fait très discrète. En une semaine, seulement trois nouvelles infections ont été annoncées, plaçant la région dans une situation particulièrement enviable, alors que moins de 10 cas sont toujours actifs. La Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine compte 10 cas par 100 000 habitants, bien au-deçà de la moyenne provinciale, qui se situe à environ 180 cas actifs par 100 000 habitants. 

La vaccination va de bon train dans la péninsule, alors que plus de 6000 doses ont été administrées. Tous les résidents des CHSLD gaspésiens ont été vaccinés, en plus de nombreux proches aidants et travailleurs de la santé. Certains résidents de résidences pour personnes âgées ont aussi reçu la première dose du vaccin. Quelque 6,6% des Gaspésiens ont reçu une dose du vaccin, alors que la moyenne est de 2,5% à l’échelle de la province. Aux Îles-de-la-Madeleine, près de 10% de la population est vaccinée.

Malgré des statistiques encourageantes, le directeur de la santé publique gaspésienne met la population en garde contre un relâchement des efforts. «Même si les bilans quotidiens donnent une image positive de notre situation, il ne faut pas oublier que les mesures sanitaires doivent être suivies rigoureusement jusqu’à ce qu’un bon pourcentage de la population soit vacciné», note le Dr Yv Bonnier Viger.

La situation s’embellit au Bas-Saint-Laurent

À l’instar des autres régions de l’Est-du-Québec, le Bas-Saint-Laurent continue sa décroissance au chapitre des cas de COVID-19 dans laquelle il s’est engagé depuis quelques semaines, avec seulement 13 nouveaux cas au cours des sept derniers jours, comparativement à 29 la semaine précédente. Mardi, aucune nouvelle contamination n’a été rapportée. Parmi ces 13 nouveaux cas, 7 se situent au Kamouraska et 2 dans La Mitis. Les autres MRC enregistrent un seul nouveau cas ou aucun.

En revanche, deux décès se sont ajoutés au bilan global au cours des derniers jours. Le total s’établit maintenant à 29 morts depuis le début de la pandémie au Bas-Saint-Laurent. Le nombre d’hospitalisations est passé de 4 jeudi à 2 mardi. La région dénombre 24 cas actifs, près de deux fois moins qu’il y a une semaine. 

Des éclosions sont toujours actives dans trois milieux de soins du territoire. Celle à l’Unité transitoire de réadaptation fonctionnelle, adjacente au Manoir Les Générations de Rimouski, est demeurée stable depuis la semaine passée, avec 38 cas, soit 24 résidents sur les 30 que loge l’établissement et 14 employés. À l’Unité de réadaptation fonctionnelle intensive, située au Centre multiservices de Mont-Joli, le coronavirus touche 7 personnes, soit 4 usagers et 3 travailleurs. La maladie a cependant fait une victime pendant la fin de semaine. Le CHSLD de Chauffailles de Rivière-du-Loup recense 9 cas, soit 4 résidents et 5 employés. Là aussi, une personne n’a pas survécu à la maladie dans les derniers jours.

Jusqu’à maintenant, environ 5 000 personnes ont été vaccinées dans la région. Sur une population de près de 200 000 habitants, cela représente à peine 2% des Bas-Laurentiens. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent estime que 93% des résidents des CHSLD de son territoire ont été vaccinés. Il restera la vaccination des résidents d’une unité du CHSLD de Chauffailles à compléter dès que l’éclosion sera terminée,

La Côte-Nord en bonne position

Sur la Côte-Nord également, la COVID-19 a connu une progression très limitée au cours des sept derniers jours. En effet, seulement quatre nouveaux cas ont été enregistrés. Il y a même eu cinq jours sans nouvelle infection. 

La direction de la santé publique régionale devrait faire connaître officiellement sa position dans les prochains jours, mais si on se fie aux déclarations de la semaine dernière du médecin-conseil en santé publique et du PDG du CISSS de la Côte-Nord, elle devrait en toute logique recommander au gouvernement québécois d’alléger les mesures de confinement et de couvre-feu dans la région. D’ailleurs, le premier ministre François Legault a déjà déclaré ce mardi que « les régions où ça va plutôt bien dans les hôpitaux » pourraient voir les mesures allégées.

Quant à la vaccination, elle a plus que doublé au cours de la dernière semaine. On comptait 2 646 personnes ayant reçu une première dose de vaccin dans la région le 19 janvier. Une semaine plus tard, on en recensait 6573. Toutefois, comme partout ailleurs au Québec, la vaccination est tombée au ralenti cette semaine, puisqu’aucune dose n’est censée être livrée dans la province.

Selon les données du CISSS, 331 personnes sont déclarées comme étant rétablies de la COVID-19. On ne rapporte que six cas actifs, soit 11 de moins que la semaine précédente. Une personne est toutefois hospitalisée. Depuis le début de la pandémie, la Côte-Nord déplore trois décès dus au coronavirus.

Avec la collaboration de Steve Paradis et de Johanne Fournier