Près de 29 000 personnes ont été tuées par le coronavirus en Italie depuis le début de la pandémie.
Près de 29 000 personnes ont été tuées par le coronavirus en Italie depuis le début de la pandémie.

Italie: rebond du nombre des décès, avec 474 morts en 24 heures

AFP
Agence France-Presse
ROME — L’Italie a annoncé samedi le plus important nombre de décès en 24 heures depuis le 21 avril, avec 474 morts, selon le bilan officiel de la pandémie de coronavirus.

Ce rebond intervient deux jours avant le début du processus de déconfinement du pays. Ce sont désormais près de 29 000 personnes (28 710) qui ont été tuées par le coronavirus dans la péninsule, premier pays frappé de plein fouet en Europe, et l’un des plus endeuillés avec les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Espagne et la France.

La tendance positive de reflux de la pandémie semble toutefois se poursuivre en termes de guérisons (1665), de baisse des hospitalisations que ce soit en services classiques (17 357) ou en soins intensifs (1539), et de diminution du nombre de malades recensés (100 704), au plus bas depuis le 11 avril.

«Je vous implore, ne baissez pas la garde», avait déclaré samedi matin, avant la publication de ces chiffres, le responsable de la cellule chargée de répondre à la pandémie, Domenico Arcuri.

«Lundi, la phase II commence. Nous devons être conscients que ce sera le début d’un défi encore plus grand», avait insisté le responsable.

Il avait prévenu les Italiens que «la liberté relative» qu’ils gagneraient lundi serait remise en cause en cas de redémarrage de la contagion.

«Nous devons maintenir la distanciation sociale, un niveau d’hygiène maximal et les masques. Nous avons fait le maximum au regard de nos capacitiés. À partir de lundi, cela dépend de vous», avait-il mis en garde.