Gaudreault au sein d’une équipe de crise pour Jonquière

Le député de Jonquière Sylvain Gaudreault suspend ses activités publiques liées à la course à la chefferie du Parti québécois (PQ) et souhaite se consacrer à sa circonscription, lui qui fait partie d’une équipe de crise mise sur pied pour le secteur de Jonquière.

Sylvain Gaudreault fait partie d’une dizaine d’intervenants qui forment l’équipe de crise du secteur de Jonquière, qui est un sous-comité local du comité de coordination régional créé samedi par la ministre et députée Andrée Laforest.

Plusieurs secteurs de la région comptent leur propre sous-comité pour rassembler plusieurs intervenants du milieu de la santé, a expliqué M. Gaudreault, mardi, lors d’un entretien téléphonique, après avoir pris part à deux conférences téléphoniques avec l’équipe, pendant la journée.

« Ça me donne une source directe d’information et de transmission de problèmes pour trouver des solutions », a expliqué Sylvain Gaudreault, qui se consacre à temps plein à sa circonscription actuellement, à la suite de la suspension des travaux de l’Assemblée nationale, prévue jusqu’au 21 avril.

Le député a entamé une « tournée téléphonique » de différentes entreprises de sa circonscription, ainsi que des centres d’hébergement pour personnes âgées de son secteur afin de connaître les besoins et de répondre aux questions.

« Ma priorité, c’est le soutien et l’accompagnement des gens de Jonquière, du Saguenay–Lac-Saint-Jean et du Québec pour lutter efficacement contre la pandémie de COVID-19 », a-t-il souligné. Une personne de l’équipe, à tour de rôle, demeure d’ailleurs au bureau de circonscription de Jonquière, tandis que le reste de l’équipe télétravaille.

Course à la chefferie

Dans ce contexte, la course à la chefferie du PQ, qui doit normalement mener à l’élection d’un nouveau chef le 19 juin, lui semble bien loin des préoccupations de la population. « On est la 1800e préoccupation des Québécois et c’est bien normal. Là-dessus, le parti prendra la décision qu’il veut et je m’adapterai », a-t-il exprimé, en rappelant qu’il est le seul candidat dans la course à être également député dans la crise sanitaire actuelle.

Si Sylvain Gaudreault cesse ses activités publiques liées à la course, des bénévoles continuent de récolter de façon électronique les 2000 signatures qui doivent accompagner le bulletin de candidature des candidats, une mesure qui a été autorisée par la présidente de l’élection Agnès Maltais. Le calendrier de la course sera réévalué vendredi lors d’une conférence de coordination.