Près de 20 personnes se sont rassemblées samedi à Ottawa pour demander le retrait des consignes de confinement mises en place pour contrer la propagation de la COVID-19.
Près de 20 personnes se sont rassemblées samedi à Ottawa pour demander le retrait des consignes de confinement mises en place pour contrer la propagation de la COVID-19.

Faible intérêt pour une manifestation anti-confinement à Ottawa

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
Près de 20 personnes se sont rassemblées samedi à Ottawa pour demander le retrait des consignes de confinement mises en place pour contrer la propagation de la COVID-19.

Une poignée de manifestants, regroupés devant le parlement canadien, ont laissé entendre leur mécontentement face aux mesures de confinement du gouvernement ontarien qu’ils jugent trop restrictives.

La manifestation a eu lieu malgré l’interdiction de rassemblements de plus de cinq personnes. Les infractions peuvent entraîner une amende maximale de 880 $.

Une autre manifestation, de plus grande envergure, a aussi eu lieu à Queen’s Park à Toronto samedi. Plus de 100 personnes se sont rassemblées devant le parlement ontarien pour une deuxième fin de semaine consécutive.

Près de 20 personnes se sont rassemblées samedi à Ottawa pour manifester contre les mesures de confinement.

Rappelons que la semaine dernière, le premier ministre Doug Ford avait qualifié leurs actions d’«irresponsables, imprudentes et égoïstes».

Questionné lors de son point de presse quotidien samedi au sujet de ces manifestations anti-confinement, M. Ford a indiqué qu’il ne croit pas que de tels rassemblements prennent de l’ampleur si le confinement devait se prolonger davantage.

«Je ne crois pas que ça arrivera. Tant que les gens suivront le protocole, ça ira. Nous sommes tous coincés ensemble en équipe, ce n’est pas le moment de se diviser. Nous nous en sortirons, espérons-le, plus tôt que tard.»

Des manifestations anti-confinement ont eu lieu samedi un peu partout à travers le monde.