Kathy Fortin et son associée Sylvie Langevin constatent un certain intérêt pour l’achat de mets préparés et livrés alors que le service de traiteur connaît une chute libre.

Engouement pour les mets préparés livrés

La fermeture de nombreux restaurants et la crainte de la propagation de la COVID-19 créent un certain engouement pour la demande de plats préparés prêts à déguster et livrés à domicile ou à certains lieux de travail.

C’est ce que constatent les propriétaires du traiteur Au Chef Extra de Canton-Tremblay, Cathy Fortin et Sylvie Langevin, qui font face actuellement à une hausse de la demande d’environ 20 % pour ce type de produits alimentaires depuis le déclenchement de la crise sanitaire.

En entrevue, les deux associées ne cachent pas que la crise frappe dur puisqu’elles ont dû mettre à pied la moitié des huit membres de leur personnel en raison de la baisse subite de la demande de service de traiteurs. L’annulation d’activités religieuses (funérailles, baptêmes, etc.), de rencontres d’affaires et activités sociales diverses rend la vie difficile à l’entreprise.

Toutefois, Mme Fortin et Mme Langevin se félicitent aujourd’hui d’avoir lancé il y a un an et demi une nouvelle boutique en ligne spécialisée dans la préparation et la livraison de plats maison emballés sous vide, prêts à consommer à la maison après réchauffement. Pâté au saumon, rôti de porc, patates brunes, poulet à la crème, ou encore filet de sole sont des exemples de produits disponibles, se rapprochant le plus possible de la cuisine maison, explique Mme Fortin. Le tout est livré à raison de deux jours semaine par des livreurs à bord d’un véhicule spécialisé. Les sachets de saveur sont déposés dans un contenant que les clients laissent à l’extérieur de leur résidence.

Chaque semaine, l’entreprise alimentaire prépare environ 1500 repas offerts en sachets saveur de cinq ou dix repas pour une ou deux personnes. « Nos clients habituels sont des personnes âgées qui demeurent à domicile ou leurs enfants, de jeunes familles dont les deux parents travaillent et qui n’ont pas le temps de préparer les repas, des professionnels. Ça convient à toute catégorie de personnes. On croit que ça permet beaucoup de maintien à domicile puisque des enfants paient ça à leurs parents », affirme Mme Fortin.

Alors que les perspectives des services de traiteur ne sont pas très encourageantes, les deux femmes d’affaires constatent qu’elles doivent s’adapter. « Depuis quelques jours, beaucoup de gens âgés en détresse nous appellent. Certaines n’ont pas de personnes qui peuvent faire les courses à leur place. On s’offre comme alternative . » C’est ainsi que la boutique en ligne demeure toujours active, sauf que les prises de commande téléphoniques sont possibles, puisque le magasinage en ligne n’est pas à la portée de tous. On s’attend à ce que 1800 repas soient livrés dans les prochains jours.

Pour s’ajuster à la demande en ce temps de pandémie, Au Chef Extra a décidé d’offrir au cours des prochains jours à sa clientèle corporative des boîtes à lunch chaudes, un service qui n’était offert qu’en mode froid. Des bureaux d’avocats, comptables, de même que des services de santé ont fait part de leurs besoins à défaut de fréquenter les restaurants.

Parmi les autres entreprises offrant ce même type de services au Saguenay, Fit Gastronomie, de La Baie, n’a pas retourné notre appel. Il en va de même pour le géant Goodfood qui œuvre dans les repas livrés, mais non préparés.