Distanciation sociale: les policiers sévissent dans une résidence de Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — La police de Trois-Rivières a émis, mardi, un premier constat d’infraction relativement aux directives gouvernementales de distanciation sociale.

Mardi soir, les policiers ont été avisés d’un rassemblement dans une résidence du secteur Cap-de-la-Madeleine. Sur place, ils ont constaté la présence de huit personnes qui n’habitaient pas toutes à la même adresse civique. Les policiers ont d’abord servi un premier avertissement, mais il semble que cet avertissement n’ait pas été respecté. Les patrouilleurs sont retournés plus tard sur les lieux et ont émis un constat d’infraction à chaque personne en lien avec la réglementation gouvernementale.

La consigne donnée aux policiers, en lien avec la déclaration du premier ministre François Legault qui demandait aux autorités de resserrer la vis face aux récalcitrants, est maintenant de procéder à un seul avertissement avant de sévir, explique l’agente Michèle Loranger de la Direction de la police de Trois-Rivières. «Par la suite, s’il n’y a aucune collaboration de la part des personnes présentes, un rapport d’infraction générale est rédigé et chaque personne concernée reçoit un constat d’infraction, qui peut varier de 1000$ à 6000$», mentionne l’agente Loranger.

«La réglementation touchant la distanciation sociale prévoyant une distance minimale de 2 mètres entre chaque individu lorsqu’ils se trouvent à l’extérieur et la réglementation interdisant tout rassemblement intérieur pour les personnes qui ne vivent pas à la même adresse civique - sauf exception mentionnée dans le décret 222-2020 - sont également appliquées par les policiers de Trois-Rivières», indique la direction de la police de Trois-Rivières.

Cette dernière rappelle l’importance du respect des consignes en vigueur émises par la Santé publique. «Bien que la sensibilisation soit toujours de mise, les policiers appliqueront la réglementation lorsqu’ils le jugeront nécessaire, à l’égard des contrevenants qui ne respecteront pas l’interdiction de rassemblement», ajoute-t-on.

À la Sûreté du Québec, on indiquait vendredi ne pas avoir encore distribué de constat d’infraction relativement à un rassemblement qui ne respecterait pas les mesures de distanciation sociale.