Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Des voyants au vert, mais tout n’est pas rose prévient Donald Aubin

Laurie Wieland
Laurie Wieland
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
La situation s’améliore au Saguenay-Lac-Saint-Jean alors que le nombre de cas est à la baisse, a affirmé le directeur régional de la Santé publique Donald Aubin, qui tient toutefois à rappeler que «tout n’est pas rose» et qu’une forte adhésion de la population aux mesures sanitaires doit être maintenue.

Plusieurs facteurs sont actuellement très positifs pour la région selon le Dr Aubin, alors que le nombre de cas, les hospitalisations, les foyers d’éclosion et les vigies sont à la baisse.

La région compte désormais 8.9 cas par 100 000 habitants, alors qu’elle en comptait 13.8 il y a trois semaines. « Ça a monté excessivement vite au début, mais ça continue de baisser depuis et c’est très encourageant », s’est exprimé en entrevue le directeur régional de la Santé publique, qui rappelle que l’évolution du nombre de cas doit être observée sur une longue période pour être significative.

Selon les chiffres obtenus par le Dr Aubin au cours des dernières heures, il y aurait maintenant 34 foyers d’éclosion au Saguenay-Lac-Saint-Jean en date de mardi, soit cinq de moins que la veille.

Les endroits sous haute surveillance, nommés les vigies, ont elles aussi diminué, passant de 70 à 47. Les gyms sont actuellement les endroits «les plus surveillés».

Le Dr Aubin affirme que les nouvelles mesures annoncées par le premier ministre du Québec, François Legault, mardi, « vont certainement faire une différence », parlant notamment du port du masque au primaire et de la diminution du nombre de personnes dans les lieux de culte.

La bonne nouvelle du jour est venue de la bouche du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, lorsqu’il a annoncé que les Québécois de 60 ans et plus, sans exception, vont pouvoir prendre rendez-vous en vue de se faire vacciner d’ici la fin de la semaine.

Les rassemblements, «le point faible»

Donald Aubin affirme que «le facteur le plus inquiétant» demeure les rassemblements, qui sont encore nombreux à travers la région. Il a tenu à rappeler aux résidents du Saguenay-Lac-Saint-Jean l’importance du respect des mesures sanitaires afin que la situation ne s’aggrave pas.

« On sent la collaboration des gens, mais on pourrait aller chercher encore bien plus. Avec les variants qui arrivent, le risque augmente considérablement », a-t-il ajouté, précisant que les variants de la COVID-19 étaient actuellement plus présents au Saguenay qu’au Lac-Saint-Jean.

« Globalement, nous sommes dans une période où il y a une baisse, ce qui est très bien. Mais tout n’est pas rose; si la collaboration et l’adhésion de la population aux mesures s’assouplissent, c’est certain que ça va remonter. »

Le directeur régional de la Santé publique a conclu en affirmant que la vaccination allait bon train, alors que 43 000 résidents avaient été vaccinés et que plusieurs doses étaient attendues au cours des prochains jours.