Le prêtre Dominic LeRouzès et la directrice du Service de la pastorale Marie Chrétien ont présenté le plan de l’Église catholique de Québec pour Pâques, en réaction à la pandémie de COVID-19.

COVID-19: pas de Pâques dans les églises, tout sur le Web

Déjà, l’Église catholique de Québec avait mis fin aux messes, baptêmes, mariages et funérailles. Voici que les célébrations publiques de la semaine sainte et de Pâques sont annulées pour contrer la COVID-19. En plus, l’ensemble des activités liturgiques est déplacé sur le Web.

Lui-même en confinement volontaire à résidence puisqu’il a près de 70 ans, Mgr Marc Pelchat, évêque auxiliaire à Québec, a émis un décret : les offices habituellement fastes entourant Pâques auront lieu, mais en privé. «J’ai ordonné que toutes les activités liturgiques de la semaine sainte soient annulées sur tout le territoire.»

De mémoire, les célébrations de Pâques, obligatoires pour les catholiques, n’ont jamais été effacées du calendrier des croyants catholiques de Québec. La grippe espagnole de 1918 avait forcé un isolement d’environ trois semaines, cite Mgr Pelchat, mais pas durant cette période de l’année. «Autant que je sache, pour ce qui est du temps de Pâques, je crois que c’est une première.»

Aussi, il ne sait pas combien de temps durera cette «privation», ce «jeûne». «Comme tout le monde au Québec on l’ignore. […] Nous espérons qu’il sera le plus court possible.»

Familles en deuil

Les impacts sont importants pour les fidèles. Seulement la fin de semaine dernière, nombre de funérailles n’ont pu être organisées, indique le chanoine Jean Tailleur, chancelier et directeur du service du droit au diocèse de Québec. «On peut penser qu’il y en a plus d’une centaine qui ont été remises. C’est vraiment inédit pour nous.»


« La vie paroissiale s’en trouve transformée. »
Marie Chrétien, directrice du Service de la pastorale

Baptêmes, mariages, premières communions, etc. Aucun office religieux public ne peut avoir lieu. Quand c’est possible, notamment pour les couples qui veulent s’unir, on leur propose de reporter la fête.

«Les mesures annoncées nous bousculent et nous contrarient», a convenu le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec, dans un message préenregistré diffusé durant la conférence de presse — Il est toujours en convalescence à la suite d’une chirurgie. Il juge toutefois qu’elles sont nécessaires afin de combattre «ce virus malin».

Sur le Web

Pour permettre aux plus fervents de célébrer néanmoins les jalons du calendrier catholiques, l’église organise des offices privés qui seront diffusés sur Internet. «Nous lançons l’opération Couronne de vie», proclame Dominic LeRouzès, jeune prêtre diocésain de la Beauce, habitué de la vie pastorale en ligne. Sur le site Web www.ecdq.tv, vous pourrez regarder une messe quotidienne, des nouvelles, une prière du soir…

«La vie paroissiale s’en trouve transformée», observe Marie Chrétien, directrice du Service de la pastorale.