Selon les résultats d’un sondage de l’Associated Press-NORC Center for Public Affairs Research, moins de la moitié des citoyens américains approuvent la réaction du président devant la pandémie.
Selon les résultats d’un sondage de l’Associated Press-NORC Center for Public Affairs Research, moins de la moitié des citoyens américains approuvent la réaction du président devant la pandémie.

COVID-19: moins de la moitié des Américains satisfaits de Trump

WASHINGTON — Les Américains accordent d’excellentes notes à la gestion de crise des gouvernements d’États et des autorités locales pour leur réaction proactive face à la pandémie du coronavirus, mais seule une minorité de citoyens se disent satisfaits du président Donald Trump.

Selon les résultats d’un sondage de l’Associated Press-NORC Center for Public Affairs Research, moins de la moitié des citoyens américains approuvent la réaction du président devant la pandémie.

Malgré tout, alors qu’il demeure grandement polarisant parmi l’électorat, le sondage révèle que le taux d’appui de Donald Trump atteint un niveau des plus élevés depuis le début de sa présidence.

Ce sont 44 % des Américains qui approuvent la gestion de crise du président contre la COVID-19. Ce qui correspond à son taux d’appui parmi la population qui pointe à 43 %. Pour Donald Trump, il s’agit pratiquement d’un sommet depuis son élection en 2016.

La propagation de la maladie à COVID-19 a déjà tué plus de 5000 personnes aux États-Unis en plus de paralyser l’économie américaine. Il s’agit de toute évidence de la pire crise à laquelle est confrontée la présidence de Donald Trump.

Les prochaines semaines risques bien de déterminer si les électeurs souhaitent lui accorder un second mandat aux élections de novembre prochain. Son adversaire le plus probable semble être l’ex-vice-président Joe Biden.

Au début de la crise, Donald Trump a sous-estimé la menace en comparant le virus à la grippe saisonnière. Il avait ensuite laissé entendre que les interdictions de travail et de voyage pourraient prendre fin à la mi-avril plaidant que le remède à l’épidémie ne doit pas être pire que la crise elle-même.

Changement de ton

Le président a toutefois changé de ton drastiquement au cours des derniers jours. Mardi, la Maison-Blanche a estimé que quelque 240 000 décès liés à la COVID-19 pourraient survenir aux États-Unis même en respectant les consignes d’éloignement.

Les chiffres sur le taux d’appuis au président Trump sont dopés par l’opinion favorable de 82 % des partisans républicains à sa gestion de la crise.

À l’opposé, les mêmes chiffres sont lourdement plombés par une opinion favorable d’à peine 14 % des partisans démocrates.

Les Américains ont une opinion beaucoup plus positive pour leurs gouverneurs et leurs élus locaux.

À travers le pays, 56 % des démocrates et 65 % des républicains estiment que le gouvernement de leur État réagi bien face à l’épidémie.

Par ailleurs, 78 % des citoyens des États-Unis sont d’accord avec les consignes de confinement à la maison et de ne sortir que pour des besoins essentiels.

La même proportion se dit favorable à l’interdiction de voyager et à la fermeture des bars et des restaurants.