Centre intégré de la santé et des services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord
Centre intégré de la santé et des services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord

COVID-19: la Côte-Nord «chanceuse» de ne pas avoir encore de cas en CHSLD

BAIE-COMEAU — Au Centre intégré de la santé et des services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord, on se compte chanceux de n’avoir toujours aucun cas de gens atteints par la COVID-19 dans les résidences pour personnes âgées de la région. C’est loin d’être le cas ailleurs en province.

«Il n’y a toujours aucun cas dans les CHSLD, les ressources intermédiaires, les ressources familiales et les résidences privées pour personnes âgées. Ça veut dire que les mesures mises en place fonctionnent bien», a fait valoir la directrice du programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées de l’organisation, Priscilla Malenfant. 

«On est chanceux parce qu’on peut se servir de l’expérience des autres régions pour mettre toutes les chances de notre côté pour ne pas que ça arrive», a-t-elle ajouté. 

Quant au nombre de cas positifs à la COVID-19 dans la région, il se chiffre ce jeudi à 81, une hausse de 6 cas par rapport à la veille. Trente de ces cas sont considérés comme guéris. Deux des personnes atteintes sont hospitalisées.

Fait à souligner, depuis mardi, aucun nouveau cas n’a été enregistré en dehors de la MRC des Sept-Rivières, regroupant Sept-Îles et Port-Cartier, là où se trouve le pénitencier fédéral. Cinquante-neuf des 81 cas régionaux se trouvent dans cette MRC. 

Au pénitencier de Port-Cartier, on compte en effet 35 cas reliés à cette éclosion. Selon le médecin conseil en santé publique de la Côte-Nord, le Dr Richard Fachehoun, ces 35 cas ne sont pas tous reliés à des détenus ou des agents correctionnels. Certains se retrouvent à l’extérieur du pénitencier, mais ils sont tout de même reliés à cette éclosion par transmission communautaire. 

Quant à la directrice générale adjointe du CISSS, Dyane Benoît, elle a répété que le CISSS s’est excusé auprès des aînés de la Basse-Côte-Nord qui ont reçu des appels demandant s’ils veulent être transférés à Québec ou recevoir des soins de fin de vie s’ils attrapaient la COVID-19, tel que rapporté par Le Soleil hier. «On comprend que la démarche a inquiété», a-t-elle lancé en assurant que les correctifs sont apportés.

Pour le reste de la Côte-Nord, on recense 14 cas dans la MRC de Manicouagan (principale ville : Baie-Comeau), 5 en Minganie (Havre-Saint-Pierre), 3 en Haute-Côte-Nord (Forestville) et toujours aucun cas à Fermont et en Basse-Côte-Nord.