La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré souhaiter que «l’Europe émerge plus forte de la pandémie et de la crise du Covid-19», dans une vidéo regroupant les 27 chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne.
La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré souhaiter que «l’Europe émerge plus forte de la pandémie et de la crise du Covid-19», dans une vidéo regroupant les 27 chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne.

Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

PARIS — Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie liée au nouveau coronavirus.

Journée de l’Europe

Les 27 chefs d’État et de gouvernement, flanqués des dirigeants des trois institutions de l’UE, ont prôné la solidarité pour sortir «plus forts» de l’épreuve, dans une vidéo publiée sur Twitter à l’occasion de la journée de l’Europe.

«Notre objectif c’est que l’Europe émerge plus forte de la pandémie et de la crise du Covid-19», déclare la chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays va prendre la présidence tournante de l’UE en juillet. Initiative inédite, la vidéo réunit les dirigeants pour un message qui se veut optimiste en ce 70e anniversaire de la déclaration de Robert Schuman, considérée comme le texte fondateur de la construction européenne.

J-2 en France

Alors que la France vit son dernier weekend sous cloche, les députés ont voté la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juillet. Le texte permet notamment des mesures restrictives des libertés et la création controversée d’un «système d’information» pour identifier les personnes infectées et leurs contacts.

Air France a annoncé le contrôle à partir de lundi de la température de ses passagers.

Plus de 274 000 morts

Le Covid-19 a fait au moins 274 617 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 11H00 GMT.

Plus de 3 946 130 cas ont été diagnostiqués dans 195 pays et territoires.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 77 180 décès pour plus de 1,28 million de cas. Suivent le Royaume-Uni avec 31 241 morts, l’Italie (30 201), l’Espagne (26 478) et la France (26 230).

Près de 200 000 cas détectés en Russie

Pour le 7e jour consécutif, la Russie a enregistré plus de 10 000 cas supplémentaires de nouveau coronavirus, portant le total à près de 200 000. Le pays est le 5e plus touché en termes de contaminations, derrière les États-Unis, l’Espagne, l’Italie et le Royaume-Uni.

Les autorités expliquent cette envolée du nombre de cas depuis une semaine par la multiplication des tests effectués, mais certains en Russie doutent de cette interprétation et de la véracité des statistiques sur une faible mortalité (1827 décès).

Pas de défilé sur la place Rouge

Le coronavirus a contraint la Russie à célébrer sans faste les 75 ans de la fin de la Seconde Guerre mondiale, se contentant d’un défilé aérien et d’un sobre discours de Vladimir Poutine devant la flamme du soldat inconnu. «Nous savons et nous avons fermement la foi d’être invincibles lorsque nous sommes unis», a-t-il déclaré, avant une minute de silence.

Le Bélarus voisin a célébré, en revanche, en grande pompe les commémorations de la victoire sur l’Allemagne nazie avec une grande parade militaire à Minsk et des événements publics malgré la pandémie.

Pression sur le gouvernement Merkel

De nombreuses voix s’élèvent en Allemagne, tant dans le camp des conservateurs que des sociaux-démocrates, pour lever au plus vite les restrictions, et supprimer les contrôles aux frontières.
«Après plus de sept semaines, il faut retirer les grillages et les barrières au coeur de l’Europe!», ont clamé plusieurs députés dans un appel au gouvernement.

Ne «jamais perdre espoir»

La reine Elisabeth II s’est employée à remonter le moral des Britanniques, durement touchés par la pandémie, en leur rappelant qu’ils ne devaient «jamais perdre espoir», lors d’un discours diffusé vendredi, jour de commémoration du 8 mai 1945.

Télétravail prolongé chez Google et Facebook

La plupart des employés de Google et Facebook vont continuer à travailler de chez eux jusqu’à la fin de l’année, même si les bureaux devraient rouvrir cet été.