Un joueur de hockey balle évoluant au Complexe ProGym dek hockey de Sherbrooke a obtenu un test positif à la COVID-19.
Un joueur de hockey balle évoluant au Complexe ProGym dek hockey de Sherbrooke a obtenu un test positif à la COVID-19.

Cinq cas au sein d’une équipe de hockey balle

Soupçonné d’être atteint de la COVID-19 la semaine dernière, un joueur de hockey balle évoluant au Complexe ProGym dek hockey de Sherbrooke a finalement obtenu un test positif et quatre autres de ses coéquipiers sont aujourd’hui infectés.

Au total, cinq joueurs de la même équipe de hockey balle sont atteints de la COVID-19. Ces derniers sont âgés de 18 à 22 ans. Une cinquantaine de membres de la ligue du ProGym dek hockey ont été testés ainsi que des membres du personnel. Ces derniers auraient reçu des résultats négatifs, à l'exception des cinq joueurs mentionnés. 

À LIRE AUSSI: Un joueur de hockey balle sème l’émoi en Estrie

Le milieu du hockey balle à la recherche de solutions

«Tous les coéquipiers et tous les joueurs des équipes adverses ont subi des tests. Le joueur en question a disputé deux parties alors qu’il était atteint de la COVID-19. Il était asymptomatique. Comme les quatre autres joueurs d’ailleurs. Ces cinq personnes se trouvent en quarantaine jusqu’au 2 août», informe le propriétaire de l’endroit, Raphaël Jolicoeur.

Cette nouvelle éclosion n’est pas sans rappeler les événements survenus lors d’un tournoi à Mirabel le 11 juillet dernier après la découverte de sept cas positifs à la COVID-19.

Cette fois, le jeune joueur a disputé des parties les 17 et 19 juillet et le Complexe ProGym dek hockey a été mis au courant le 21 juillet. 


« On a également placé en quarantaine certains employés par précaution. »
Raphaël Jolicoeur

Le lendemain, les installations étaient fermées l’instant d’une journée et une opération de désinfection a aussitôt été lancée. Chez Excellence dek hockey à Fleurimont, l’endroit a également été désinfecté par précaution et le centre a été fermé pendant 48 h.

«On a pris la situation au sérieux, assure le propriétaire du ProGym. On a également placé en quarantaine certains employés par précaution. J’ai dû avoir une dizaine de communications avec la Santé publique par téléphone et une dizaine d’autres par courriel. On a informé également les autres centres et averti tous les membres de notre ligue. Les mesures ont même été resserrées et les joueurs qui ont été testés doivent nous présenter un résultat négatif pour revenir au jeu.»

Notons que pour la tranche des 10 à 19 ans, le pourcentage d’hospitalisation chez les gens atteints de la COVID-19 en Estrie est de 0% et 1% chez les 20 à 29 ans. Aucun décès n’a été déclaré pour ces tranches d’âge en région.

Le nombre de nouveaux cas à la baisse

Le nombre de nouveaux cas de la COVID-19 détectés en Estrie repart à la baisse. Selon le CIUSSS de l’Estrie – CHUS, on dénombre cinq personnes infectées de plus au cours des 24 dernières heures sur son territoire.

À LIRE AUSSI: Un cas confirmé: la Ville de Sherbrooke ferme piscines et plages municipales

Un cas confirmé au camp de jour Plein Soleil à Sherbrooke

Cela porte le total à 1027 cas, et deux dossiers sont à l’étude pour déterminer le territoire sociosanitaire sur lequel ils sont apparus.

Les cinq nouveaux cas sont répartis dans les régions de Sherbrooke (2), de Memphrémagog (2) et de la Haute-Yamaska (1).

Rappelons que 13 nouveaux cas de COVID-19 avaient été détectés sur le territoire de l’Estrie, de samedi à dimanche, par la Direction de la santé publique. Lundi matin, on rapportait sept nouveaux cas. 

On ne signale aucun nouveau décès depuis le bilan du 23 juin, souligne-t-on. Aucun patient n’est hospitalisé depuis le bilan du 17 juillet. Idem pour les personnes aux soins intensifs; aucun nouveau cas depuis le bilan du 5 juin.

Au chapitre des tests de dépistage, les autorités rapportent que 34 728 personnes au total ont été testées. Le pourcentage de cas confirmés se situe à 2,5 %.

169 nouveaux cas et trois décès au Québec

Le bilan de la pandémie de coronavirus s'est alourdi mardi de 169 infections et deux décès au Québec.
On recense maintenant 58 897 cas et 5670 morts, quand on tient compte d'un décès supplémentaire survenu avant le 20 juillet.
Le nombre d'hospitalisations a diminué de sept, à 193. Huit personnes se trouvent aux soins intensifs, soit une de plus que la veille.
On compte 28 520 infections dans la région de Montréal (+88), 6017 à Laval (+19) et 8699 en Montérégie (+18).
Les autres développements de la journée
À quelques semaines du mois de septembre, un nouveau sondage suggère que de nombreux parents canadiens ne savent pas s'ils devraient ou non envoyer leurs enfants à l'école si la rentrée a bel et bien lieu.
Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, encourage les gens à porter le couvre-visage lorsqu'il leur est impossible de respecter une certaine distanciation entre eux, mais il n'est pas encore question que son gouvernement rende le port du masque obligatoire dans les lieux publics fermés.