Un résidant quittant le CHSLD Herron par ambulance, dimanche.
Un résidant quittant le CHSLD Herron par ambulance, dimanche.

CHSLD Herron: un bras de fer de plusieurs jours

Des documents judiciaires obtenus par La Presse lèvent le voile sur le bras de fer de plusieurs jours survenu entre la direction du CHSLD Herron et les autorités sanitaires. Pendant ce temps, le Collège des médecins envisage à son tour d’ouvrir une enquête sur les événements.

La situation au CHSLD Herron a continué de se détériorer « de façon dramatique » plusieurs jours après l’intervention d’urgence des équipes du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, le 29 mars, parce que la direction de l’établissement a « retenu de l’information » durant près de deux semaines, selon des documents obtenus par La Presse.

La Presse a mis la main sur deux mises en demeure envoyées aux propriétaires du CHSLD Herron par le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal les 5 et 8 avril, ainsi que sur l’ordonnance signée par la directrice régionale de santé publique de Montréal autorisant une intervention musclée dans la résidence pour aînés. Les documents lèvent le voile sur le bras de fer qui a eu lieu entre le gouvernement et les propriétaires de l’endroit où 31 personnes sont mortes depuis le 13 mars, et permettent d’établir une certaine chronologie des événements.

Pour lire l'article dans son intégralité, rendez-vous sur le site Web de La Presse.