La directrice générale de Diffusion Saguenay, Isabelle Gagnon. 

Cas de COVID-19 confirmé à REGARD: la direction de Diffusion Saguenay se dit rassurée

La direction de Diffusion Saguenay a appris jeudi lors du point de presse de la Santé publique régionale qu’une personne infectée par le coronavirus avait fréquenté ses lieux la semaine dernière dans le cadre de REGARD. Vendredi, un échange avec la Santé publique a rassuré l’organisation quant aux risques de propagation.

« On a appris la nouvelle lors du point de presse de la Santé publique jeudi, en même temps que tout le monde. J’ai appris rapidement en soirée que la personne avait été au 5 à 7 de REGARD. L’événement avait lieu mercredi de la semaine dernière au Théâtre Banque Nationale. Le 14 jours est à la veille d’être passé. Si le mal avait à être fait, il est déjà fait », affirmait Isabelle Gagnon, directrice générale de Diffusion Saguenay vendredi midi.

L’équipe de Diffusion Saguenay avait préparé un rapport vendredi afin d’identifier les personnes qui auraient pu côtoyer l’individu. Elle attendait ensuite les recommandations de la Santé publique. Un total de 648 personnes ont participé au 5 à 7 d’ouverture dans le cadre de REGARD.

En fin de journée vendredi, la directrice générale de Diffusion Saguenay a pu être rassurée par un appel de la Santé publique.

« L’information reçue était très rassurante. On nous a affirmé que les festivaliers qui ont été en contact direct avec la personne n’ont aucun symptôme neuf jours après l’événement. Habituellement, les symptômes se développent plus rapidement », affirme Isabelle Gagnon.

Les informations concernant la contagion ont également rassuré la directrice générale. « Pour être contagieuse, la personne doit présenter des symptômes. Les gens ne pouvaient donc être contaminés par quelqu’un d’autre qui avait été en contact avec cette personne lors du 5 à 7. »

Aucun membre de l’équipe de Diffusion Saguenay ne figurait sur la liste des gens appelés par la Santé publique en raison d’un contact avec la personne infectée.

« Ceux qui ont été en contact direct ont déjà été contactés jeudi. J’ose penser que ça touche le moins possible nos clients et employés. »

Rapidement,jeudi soir, une directive a été donnée aux employés de Diffusion Saguenay. « Tous ceux qui ont travaillé ce soir-là ne rentrent plus au bureau. Ils demeurent à la maison. Mais il ne me restait pas beaucoup d’employés. Une grande partie des gens avaient déjà été mis à pied et d’autres étaient au télétravail. Ceux pour qui c’est possible travaillent maintenant de la maison et malheureusement, ça m’a obligé à faire une deuxième vague de mises à pied. »

+

LA TÂCHE FACILITÉE PAR LE NOMBRE DE SALLES

L’annulation des nombreux spectacles et événements prévus dans la région au cours des prochaines semaines amène Diffusion Saguenay à relever deux défis de taille : répondre aux nombreux clients affectés et refaire la programmation. La situation est difficile, mais tout de même simplifiée par le nombre de salles dont dispose l’organisation. 

Un flot important d’appels parvient à la billetterie de Diffusion Saguenay qui, en plus des billets de spectacles, est chargée de la vente de places pour différents événements culturels comme REGARD et sportifs comme les matchs des Saguenéens de Chicoutimi. 

Plus de 3000 personnes s’étaient notamment procuré des billets pour les représentations de Révolution en tournée, prévues les 20 et 21 mars au Théâtre du Palais municipal de La Baie. Pour l’instant, les spectacles sont remis aux 7 et 8 mai prochains. « Si ce n’est pas réglé d’ici là, il y aura d’autres dates, assure Claudine Bourdages, directrice de la programmation et du marketing de Diffusion Saguenay. La billetterie est en ce moment très occupée, mais on fait peu de remboursements. Les gens sont gentils et super compréhensifs. »

Effectivement, cette dernière travaille à l’élaboration d’un nouvel horaire qui évolue d’heure en heure. Elle tente par tous les moyens de reporter tous les événements. 

Heureusement, le nombre de salles dont dispose l’organisation facilite les choses. 

« C’est beaucoup de travail, mais c’est plus facile pour nous que pour d’autres qui ont une seule salle. On se considère chanceux puisque le nombre de salles dont on dispose permet de remettre les événements. On a plusieurs options. Notre terrain de jeu est pas mal plus grand. Presque tout peut être reporté. Pour le moment, on déplace les spectacles à l’année prochaine ou autour de juin et juillet. Dès qu’une date est arrêtée, les clients sont contactés », explique-t-elle. 

Soutien

Les détenteurs de billets peuvent faire leur part pour soutenir le milieu du spectacle. Ceux-ci sont invités à conserver leurs billets pour une date ultérieure, ou encore à accepter une carte cadeau en échange. Évidemment, il est aussi possible d’opter pour un remboursement. 

« Les billets dont les gens disposent demeurent bons. Ils peuvent aussi se faire rembourser ou l’échanger contre une carte cadeau. Si les gens veulent soutenir le monde du spectacle, une carte cadeau est une bonne option puisque ça nous assure de les ravoir dans nos salles, ça assure que cet argent sera réinvesti en culture. Les gens pourront revenir dans nos salles quand tout ça sera terminé et ils seront heureux d’assister à des spectacles. »

Claudine Bourdages rappelle que les gens de Diffusion Saguenay vont communiquer avec les détenteurs de billets. 

« C’est important de ne pas appeler pour ne pas engorger les lignes. Aussitôt qu’une information est disponible, nous contactons nous-mêmes les gens. On demande aux gens d’être patients et conciliants. On fait du mieux qu’on peut avec les disponibilités des artistes. »