La mairesse de Saguenay Josée Néron, qui a terminé sa période de confinement, en compagnie du directeur du service des incendies, Carol Girard.
La mairesse de Saguenay Josée Néron, qui a terminé sa période de confinement, en compagnie du directeur du service des incendies, Carol Girard.

90 employés de Saguenay disposés à intégrer le personnel du CIUSSS au besoin

La ville de Saguenay a maintenant 90 employés disposés à intégrer le personnel du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean si les besoins se font sentir d’ici la fin de la pandémie de coronavirus.

C’est ce qui se dégage d’un point de presse tenu hier par la mairesse de Saguenay Josée Néron, qui a terminé sa période de confinement, et du directeur du service des incendies Carol Girard. Ce sont donc 90 fonctionnaires sur les 1200 employés permanents qui ont accepté sur une base volontaire de participer à l’effort de guerre.

« Nous pouvons mentionner que 90 de nos employés se sont portés volontaires. Ils attendent maintenant de connaître les besoins du CIUSSS. Jusqu’à présent, le milieu hospitalier est en mesure de répondre à la demande, mais les responsables savent que nos employés sont disponibles», a indiqué la mairesse dans le communiqué diffusé après la conférence de presse virtuelle.

Carol Girard et Josée Néron ont respecté les directives de distanciation sociale lors de la conférence de presse virtuelle.  

La mairesse a d’autre part expliqué le déploiement policier en vue d’assurer l’étanchéité du confinement de Saguenay (la région en entier). Des policiers sont installés à l’entrée de la Réserve faunique des Laurentides, à la hauteur de la scierie Lignarex de l’arrondissement de La Baie, ainsi qu’au terminal civil de Bagotville pour le transport aérien.

Ils contrôlent les entrées et sorties de la région de façon à limiter la propagation du virus. Mme Néron a demandé à la population de suivre les directives du gouvernement du Québec en ce qui concerne la circulation entre les régions ainsi que les mesures de confinement.

Le responsable des mesures d’urgence a de son côté expliqué que la ville devait aussi se préparer en fonction d’un retour aux activités normales à partir du moment où le gouvernement du Québec donnera le feu vert.

« Nous sommes en période d’intervention, mais il faut aussi prévoir celle de la préparation à un éventuel retour complet aux activités municipales. Nous voulons être prêts lorsque le gouvernement annoncera que l’on peut reprendre les activités », a conclu le coordonnateur des mesures d’urgence de Saguenay dans le communiqué émis après le point de presse.