Les entreprises sont durement touchées par la crise de la COVID-19.
Les entreprises sont durement touchées par la crise de la COVID-19.

7 M$ supplémentaires pour les PME du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Les petites et moyennes entreprises (PME) du Saguenay-Lac-Saint-Jean se partageront 7 millions de dollars, montant issu du nouveau programme d’aide du gouvernement provincial visant à atténuer les contrecoups de la crise de la COVID-19 chez les entrepreneurs.

Le gouvernement du Québec annonçait, plus tôt cette semaine, l’octroi d’une nouvelle aide aux PME durement touchées par la fermeture temporaire de leur entreprise en raison de la pandémie de la COVID-19. Cette nouvelle enveloppe de 50 millions de dollars (pour l’ensemble de la province) s’ajoute au Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE), lancé par le gouvernement du Québec le 19 mars. Ce programme s’adressait aux entreprises ayant besoin de liquidités d’un montant supérieur à 50 000 $ pour leur fonds de roulement. Elle agit également en complémentarité avec les mesures mises en place par le gouvernement fédéral, soit le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes et la Subvention salariale d’urgence du Canada.

Pour les PME du Saguenay-Lac-Saint-Jean, cette aide représente une enveloppe de 7 millions de dollars. Cette aide s’adresse aux PME qui ont besoin d’un prêt ou d’une garantie de prêt d’un montant maximal de 50 000 $. 

Les entreprises de tous les secteurs d’activité, y compris les coopératives, les organismes sans but lucratif et les entreprises d’économie sociale réalisant des activités commerciales, pourront y avoir droit, afin de pallier le manque de liquidités lié à la COVID-19.

Les principales modalités ainsi que la façon de procéder pour obtenir l’aide sont présentées sur le site Web québec.ca.

« Il est important pour nous de rester à l’écoute des besoins des entrepreneurs, des dirigeants d’entreprise et des employés afin de mettre en place des mesures économiques adéquates et de moduler nos interventions. Aujourd’hui, nous répondons à l’appel des entreprises qui ont besoin d’une aide financière d’un montant inférieur à 50 000 $ pour atténuer les répercussions de la COVID-19. Notre gouvernement veut aider le plus d’entreprises possible à traverser la crise. C’est pourquoi nos mesures seront réévaluées en continu, en fonction de l’évolution de la situation économique et des besoins des entrepreneurs », a affirmé la ministre des Affaires municipales et députée de Chicoutimi, Andrée Laforest.