16 dénonciations à Saguenay, pas de constat d’infraction

Les policiers de Saguenay ont reçu 16 appels de dénonciation au cours de la nuit de mercredi à jeudi. Les situations dénoncées n’ont pas donné lieu à l’émission de constat d’infraction.

Chaque jour depuis près de deux semaines, les policiers de Saguenay reçoivent une cinquantaine d’appels de dénonciation pour le non-respect de consignes de distanciation. Rappelons que dans la nuit de mardi à mercredi, les agents de la patrouille spéciale du Service de police de Saguenay, dédiés au respect des consignes gouvernementales en lien avec la COVID-19, avaient dû interrompre deux partys, à Chicoutimi et à Jonquière. Deux constats d’infraction de 1546$ avaient été remis.

La nuit de mercredi a été plus tranquille et aucun constat n’a été émis par la police sur le territoire de Saguenay. 


Rappelons quelques consignes.

• Il est interdit de se réunir dans une résidence privée, si on ne vit pas à cette adresse. Cette consigne ne s’applique pas si une personne vient en soutien à une autre, par exemple une aide à domicile ou médicale. 

• Les marcheurs qui ne vivent pas au même endroit doivent respecter une distance de deux mètres entre eux. 

• Les déplacements entre certaines régions sont interdits s’ils ne sont pas essentiels. 

Les autorités encouragent les citoyens à dénoncer les comportements qui minent les efforts des gens respectueux des consignes, notamment les commerçants qui ne ferment pas leurs portes bien qu’ils ne soient pas jugés essentiels, de même que les partys intérieurs et extérieurs, ainsi que les rassemblements sportifs, culturels ou religieux.