COVID-19: voyage en Afrique annulé pour Alexis Brunelle-Duceppe

Le député bloquiste de Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe, revoit ses engagements en raison de la propagation du coronavirus. La mission parlementaire en Afrique, qui devait le mener en Eswatini et en Angola, est annulée. Le représentant du Bloc québécois devait notamment rencontrer le roi de l’Eswatini.

Celui qui est membre de l’Association parlementaire Canada-Afrique (CAAF) devait quitter vendredi pour un séjour d’une semaine.

La décision de ne pas participer à la mission a été prise par le parti avant que des mesures gouvernementales soient annoncées. « Au Bloc québécois, on avait déjà décidé d’annuler les voyages des députés, mardi. On suit les principes de l’OMS », explique Alexis Brunelle-Duceppe.

L’élu fédéral rappelle que sa fonction l’amène à rencontrer plusieurs personnes dont les plus vulnérables au niveau de la santé.

« Ce n’est pas responsable de voyager en dehors du Québec », ajoute-t-il.

Même s’il comprend la situation, le membre de l’Association parlementaire Canada-Afrique ne cache pas sa déception. Cette mission était la parfaite occasion pour lui de créer des liens à l’international en plus de présenter les idées et interrogation de son parti.

Il s’agissait également d’une belle occasion pour celui qui est nouvellement vice-président du Sous-comité des droits internationaux de la personne de présenter le Centre de solidarité internationale du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CSI) à des communautés africaines.

Les rencontres prévues à l’horaire comprenant des entretiens avec plusieurs politiciens Africains, les roi de l’Eswatini et des représentants des organisations de la société civile swazie et angolaise.

Par ailleurs, le Bloc Québécois réclame la mise en place d’un réel protocole de détection du coronavirus pour toutes les personnes qui entre au Canada ainsi que d’outiller davantage les personnes oeuvrant services frontaliers.

La formation indépendantiste veut par ailleurs que soit offert un soutien aux entreprises atteintes par la pandémie du coronavirus, notamment dans les secteurs du tourisme, des exportations et importations. Le Bloc Québécois propose également au gouvernement fédéral d’augmenter les transferts en santé pour porter l’indexation annuelle à 5,2% et d’hausser, dès le prochain budget, les pensions de vieillesse dès 65 ans pour augmenter le pouvoir d’achat des ainés qui sont la partie de la population la plus directement affectée par le coronavirus.

Rappelons que des mesures d’hygiène reconnues sont recommandées pour toute la population et que le niveau de risque pour les personnes qui voyagent à l’étranger varie en fonction de la destination. Il est conseillé de consulter le site web du gouvernement du Québec afin de connaître les recommandations pour chaque pays.