Le maire suppléant de Saguenay Michel Potvin a fait le point de la situation en compagnie du directeur de Service de sécurité incendie, Carol Girard.
Le maire suppléant de Saguenay Michel Potvin a fait le point de la situation en compagnie du directeur de Service de sécurité incendie, Carol Girard.

COVID-19: rencontre pour mieux faire accepter les mesures par les élus

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Les conseillers municipaux de Saguenay seraient maintenant tous au diapason, concernant les mesures d’urgence mises en place par la Ville, jeudi. Certains élus avaient fait part de leurs inquiétudes, devant la recommandation saguenéenne d’éviter toutes activités intérieures et extérieures de plus de 100 personnes. Une mesure qui s’ajoutait à celle de Québec d’interdire tout événement de plus de 250 personnes.

« Certains élus estimaient que c’était exagéré comme mesure », a confirmé un des représentants de la municipalité.

Pour éviter toute nouvelle division, la Ville a donc réuni tous les conseillers, vendredi matin, pour une rencontre exceptionnelle. Une rencontre d’information animée par Dr Jean-François Betala Belinga, spécialiste en santé communautaire à la Direction de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean. «Maintenant, on est tous au même niveau en termes d’informations», a mentionné Michel Potvin, maire suppléant, à l’issue de la rencontre.

Tous les élus étaient présents à la réunion, à l’exception de la mairesse Josée Néron et des conseillers Michel Tremblay et Martin Harvey. Ce dernier, selon ses collègues, ne se sentait pas assez en forme pour y assister. Il aurait quelques symptômes d’allure grippale.

Autres mesures

Saguenay n’a pas instauré de nouvelles mesures de sécurité, même si l’Union des municipalités du Québec (UMQ) a fortement recommandé à ses membres de fermer toutes les infrastructures municipales, dont les salles communautaires, les bibliothèques, les piscines, les gymnases, les arénas, les centres de plein air.

En fin d’après-midi vendredi, Saguenay tenait à garder ouverts ces services.

Les employés municipaux qui sont mis en quarantaine seront payés par la ville, ont assuré les autorités. Mais ceux qui décident de partir en voyage, malgré les directives, devront rester à la maison à leur frais à leur retour.