File d'attente observée il y a quelques jours à la zone portuaire de Chicoutimi.
File d'attente observée il y a quelques jours à la zone portuaire de Chicoutimi.

COVID-19: les tests par gargarisme implantés

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
Le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean expérimentera la méthode du gargarisme pour réaliser les prélèvements à sa clinique de dépistage de COVID-19 du pavillon des Augustines, située juste à côté de l’Hôpital de Chicoutimi.

Cette technique est relativement simple et moins invasive pour les personnes qui doivent subir un test de dépistage. Au lieu du prélèvement à l’aide d’un écouvillon qui pouvait indisposer certaines personnes, il suffit simplement de se gargariser la bouche et la gorge avec une petite quantité d’eau de source que l’on rejette dans un contenant.

«L’ajout de cette nouvelle approche à notre offre de dépistage est une excellente nouvelle. Cette technique, moins invasive pour la clientèle, permet également de faciliter le processus d’analyse plus rapide de l’échantillon», a déclaré Normand Brassard, directeur clinico-administratif du service de laboratoire du CIUSSS.

Le CIUSSS entend déployer cette nouvelle technique de prélèvement de façon progressive dans les autres centres de la région au cours des prochaines semaines. La phase d’expérimentation permettra d’apporter des améliorations à cette nouvelle méthode.

Le CIUSSS a profité de cette annonce pour rappeler aux personnes qui ont des symptômes de s’isoler et de faire un test de dépistage. Il est aussi recommandé de subir un test après avoir été en présence d’un cas confirmé de COVID-19 et évidemment de suivre la recommandation de la santé publique quand elle vous informe que vous avez été en présence d’un cas et que vous devez subir un test.