PHOTO 123RF
PHOTO 123RF

COVID-19: fermeture temporaire pour l’école primaire Marguerite-Belley

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
La COVID-19 continue de donner des maux de tête aux établissements scolaires de la région. Notamment à l’école primaire Marguerite-Belley de Jonquière, qui ferme temporairement ses portes en raison de la hausse de cas entre ses murs. Il s'agit de la première école à fermer ses portes en raison de la deuxième vague de la pandémie.

Le Centre de services scolaire De La Jonquière a annoncé mercredi la fermeture de l’établissement jusqu’au 22 novembre inclusivement. Il s'agit d'une décision de la direction de l'école, mais appuyée par le directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin. 

Une décision motivée entre autres par «l’augmentation du nombre de cas déclarés positifs sur une courte période», mais aussi par une hausse considérable du taux d’absentéisme au sein de l’école, qui se chiffrait à plus de 50 % au cours des derniers jours.

Ces absences s’expliquent par le fait que plusieurs élèves et membres du personnel ont dû être placés en isolement.

Ce sont quatre bulles-classes qui ont été placées en isolement préventif et 15 cas qui ont été déclarés à l’école Marguerite-Belley de Jonquière depuis le 28 octobre dernier.

Les élèves poursuivront dorénavant leurs cours en ligne.

« L’objectif est donc de continuer à assurer le service à l’élève, le tout en diminuant tous les risques possibles de propagation de la COVID-19 au sein de l’établissement scolaire. L’organisation est consciente que cette décision n’est pas sans conséquence pour les parents. Or, la santé et la sécurité des élèves et du personnel demeurent la principale priorité », pouvait-on lire mercredi dans un communiqué du Centre de services scolaire De La Jonquière.