COVID-19: 53 infirmières répondent à l’appel au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Mélanie Côté
Mélanie Côté
Le Quotidien
Mélanie Côté
Mélanie Côté
Le Quotidien - 6 Solutions
Cinquante-trois infirmières et infirmiers du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont répondu à l’appel de la ministre de la Santé et des Services sociaux Danielle McCann. Le 15 mars dernier, elle avait publié un arrêté ministériel qui permettait le retour à la pratique des infirmières qui avait quitté le métier depuis moins de cinq ans, et ce, sans payer la cotisation annuelle à l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ).

Au total, à l’échelle provinciale, 542 autorisations spéciales ont été accordées à ce jour. Dans un communiqué émis lundi, l’OIIQ dit travailler sans relâche pour émettre le plus vite possible les autorisations qui permettent de prêter main-forte au personnel de la santé qui lutte contre la COVID-19.

L’OIIQ a publié un document qui permet de vérifier les autorisations spéciales émises. On peut y avoir le nom de la personne, son numéro de permis de même que son employeur. Selon un décompte effectué par Le Quotidien, 53 autorisations ont été émises pour le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Cette page permet notamment au public et à tous les acteurs concernés de vérifier le droit d’exercice des infirmières et des infirmiers qui ont reçu l’autorisation spéciale.

« Mentionnons que ces infirmières et infirmiers ne deviennent pas membres de l’OIIQ, mais sont soumis aux mêmes obligations déontologiques. De par son mandat de protection du public, l’OIIQ a la responsabilité de s’assurer que les infirmières et infirmiers qui travaillent auprès de la population ont les compétences requises pour le faire. L’OIIQ a donc le devoir de vérifier le dossier pour chaque demande transmise », précise l’Ordre dans son communiqué.