«Avec ou sans masque, je ne jouerai pas à la police. Vous êtes les bienvenus dans le magasin. Et personne n’a le droit de vous exiger une preuve médicale c’est personnel», lit-on sur une affiche apposée sur la porte des deux commerces voisins de la rue de Quen dans le secteur Mistassini.
«Avec ou sans masque, je ne jouerai pas à la police. Vous êtes les bienvenus dans le magasin. Et personne n’a le droit de vous exiger une preuve médicale c’est personnel», lit-on sur une affiche apposée sur la porte des deux commerces voisins de la rue de Quen dans le secteur Mistassini.

Couvre-visage: un commerçant de Dolbeau-Mistassini refuse d’être la police du gouvernement

Annie-Claude Brisson, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Annie-Claude Brisson, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Le Quotidien
Responsable des commerces Ho Prochain et Tout confort de Dolbeau-Mistassini, Pieter Wentholt ne compte pas jouer à la police pour le compte du gouvernement après que celui-ci ait rendu obligatoire le port du masque dans les lieux publics intérieurs. Les clients qui mentionnent avoir une condition médicale les empêchant de respecter la directive en vigueur depuis le 18 juillet peuvent entrer dans les commerces sans couvre-visage.